publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

A quoi servent les compléments alimentaires ? : Les minéraux et oligo-éléments

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. octobre 2011)

Dans le camp des minéraux, deux sont importants : le sélénium et le magnésium.

> Le sélénium : c’est un oligo-élément anti-oxydant. Il joue un rôle important dans le métabolisme des radicaux libres (qui favorisent le vieillissement de nos cellules et favorisent la virulence des virus) et dans le métabolisme hépatique. En fait, le sélénium lutte contre les radicaux libres.
Mais le sélénium est aussi utile pour les muscles du squelette et le muscle cardiaque. On le trouve dans l’ alimentation, notamment dans le thon, le foie de veau, les huîtres, les œufs...

> Le magnésium : c’est un oligo-élément minéral. Il joue un rôle important dans les réactions enzymatiques à l’intérieur des cellules. Il intervient également dans les transmissions neuromusculaires de l’influx nerveux. On dit qu’il est l’anti-stress naturel.
Les personnes carencées en magnésium, souffrent de diarrhées. Des diurétiques utilisés sur une longue période peuvent provoquer des carences en magnésium.

> Le calcium : c’est un oligo-élément dont la principale fonction est la minéralisation de l’os. On en a besoin à tout âge, dans l’enfance pour la croissance, à l’âge mûr, pour lutter contre les effets de l’ ostéoporose.
Pendant la grossesse ou l’allaitement, les besoins en calcium sont plus importants. On le trouve dans les laitages, les fromages et certains légumes, comme les brocolis.

> Le chrome : un oligo-élément utile au métabolisme des glucides. Il s’associe pour cela à l’insuline. On le trouve dans le foie, les viandes, la levure de bière, les graines et les noix.

> Le cuivre : cet oligo-élément est utile pour l’entretien des cartilages et des os. Il intervient également dans la lutte contre les infections. Il participe à l’absorption du fer. On le trouve dans le foie, les huîtres, le chocolat ! Les noix, le raisin ou les lentilles. On le trouve aussi dans l’ eau minérale.
Attention, la vitamine C, le fructose, le sucre et l’alcool diminuent l’absorption du cuivre au niveau de l’intestin.

> Le fer : c’est l’oligo-élément indispensable à la formation de l’hémoglobine dans les globules rouges. Un manque de fer, c’est l’anémie. Le fer apporté par les viandes et les poissons, est bien absorbé par l’organisme.
En revanche, l’absorption est plus limitée lorsque le fer provient des légumes secs, des fruits ou des produits laitiers. Attention donc, en cas de régime végétarien.

> L'iode est indispensable au fonctionnement de la thyroïde ; la carence en iode avec crétinisme et goitre a disparu de nos montagnes, mais la France demeure, selon l’OMS, un pays à risque d’insuffisance modérée de par sa géologie ; ainsi, il faut toujours préférer le sel iodé (et fluoré).

> Le fluor : cet oligo-élément se fixe dans l’émail des dents. Il contribue à rendre cet émail plus résistant aux bactéries de la plaque dentaire. On le trouve, mais en petite quantité, dans l’eau et le sel.
Il est donc possible d’en donner aux enfants, le temps de la formation des dents. Ensuite, un dentifrice au fluor suffit.

> Le zinc : il est utile dans le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. Une carence en zinc peut provoquer des retards de croissance, des problèmes immunitaires et des troubles de la cicatrisation. C’est un anti-oxydant. Il peut s’avérer utile dans les traitements de l’acné.
On le trouve dans les huîtres, le foie, les germes de blé, le pain complet, le bœuf, le jaune d’œuf, le soja, les poissons et les crustacés et les lentilles et les haricots secs.

Les acides gras

Vous avez forcément entendu parler du fameux oméga 3, issu d’huiles de poissons ou d’huiles végétales.
Bon pour l’humeur et pour le cœur, dit-on. Ce sont des acides gras polyinsaturés, indispensables et que le corps humain ne peut produire.

On ne peut donc les trouver que dans l’ alimentation. Ils ont un effet bénéfique, dans les régimes contre le cholestérol ou l’ hypertension artérielle. Mais, encore une fois, ces oméga 3 se trouvent dans une alimentation équilibrée. Si vous choisissez les bonnes huiles végétales, de noix ou de colza, si vous consommez suffisamment de poissons, pas besoin d’en prendre en plus.

C’est la carence en oméga 3 qui pose problème. Rien ne prouve, jusqu’à présent que prendre des oméga 3 en supplément, apporterait des bienfaits particuliers pour la santé. Encore une fois, tout est affaire d’équilibre et d’hygiène alimentaire. Une surdose en oméga 3 peut provoquer des problèmes de coagulation, une baisse de la glycémie ou une baisse des réponses immunitaires. Une bonne alimentation doit suffire pour apporter la dose nécessaire d’oméga 3.

Quel est votre IMC ? Découvrez si vous êtes en surpoids, avec un poids insuffisant (maigreur) ou de corpulence normale !


publicité