publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Alzheimer : conseils aux proches : trouver de nouveaux repères

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (28. septembre 2016)

La maladie d'Alzheimer ne bouleverse pas seulement la vie de celui qui en souffre. Bien souvent, c'est toute la famille qui est touchée, et chacun doit alors chercher de nouveaux repères.

Difficile de vivre seul

Une fois la maladie déclarée, peu de personnes sont capables de vivre seules : en perdant progressivement la mémoire raisonnée, le malade d'Alzheimer se trouve désorienté devant chaque activité. Tout devient donc source d’angoisses. Et comme il n’a plus la notion du jour ou de la nuit, il peut faire du bruit et déambuler dans l’appartement pendant des heures (c’est une des caractéristiques de la maladie). Avec le temps, il peut même être dangereux de le laisser seul.

Le conjoint ou l'enfant

Très vite, le conjoint ou l’enfant - la plupart du temps la fille, va s’occuper de la personne souffrant de la maladie d’Alzheimer, parfois au péril de sa santé. Il n’est pas rare, disent les spécialistes, que le conjoint disparaisse avant le malade ou que l’aidant tombe en dépression. Pour tenir le choc et ne pas tomber malade d’épuisement, il est essentiel de se faire aider, de ne pas s’isoler, et de s’informer pour mieux connaître la maladie et savoir comment réagir.

Une maladie qui choque

Très troublante pour l'entourage, la maladie d’Alzheimer est caractérisée par un changement de personnalité avec la résurgence, de temps en temps, de certains traits de caractère antérieurs à la maladie. Le malade perd également certaines de ses capacités à juger, comprendre, se souvenir ou encore communiquer par les mots... La famille, les proches s'en trouvent d'autant plus perturbés que la maladie désinhibe et que le patient en vient parfois à faire ou dire « n’importe quoi ».

Retrouvez dans cette vidéo les explications sur la maladie d'Alzheimer, pour bien comprendre les mécanismes qui sont à l’origine de cette pathologie.

Voir aussi notre vidéo sur la maladie d'Alzheimer :

La maladie d'Alzheimer est une maladie d'évolution progressive lente, marquée par des symptômes tels que des pertes de mémoire, une désorientation dans le temps et dans l’espace et un amoindrissement du jugement. Explications en images...


Réapprendre à communiquer

Si la personne atteinte d'Alzheimer perd sa mémoire cognitive, elle garde en revanche une mémoire émotionnelle. En connaissant mieux la maladie, en sachant que le malade a une « nouvelle sensibilité », on peut continuer de communiquer avec lui.

Toutefois, cela ne résout pas tous les problèmes, et mieux vaut être bien préparé à gérer des "crises" au quotidien. S’il s’oppose - ce qui peut arriver fréquemment - il ne faut pas insister. S’il se sent agressé par le ton d’une voix, il s’angoisse et peut alors devenir violent. Pour désamorcer le conflit, il faut du savoir-faire.

Quelques conseils :

  • Si le matin, la personne ne veut pas faire sa toilette, rien ne sert de la forcer. Sortez et revenez plus tard.
  • Evitez de lui faire des reproches. Elle risque d'une part de ne pas les comprendre, et d'autre part, vous risquez, vous, de voir ses troubles augmenter. Il faut essayer d’entrer dans son monde à elle, c'est-à-dire un monde géré par l’émotion.
  • Même si le malade ne reconnaît pas le visage de ses proches, il peut « s’en souvenir » en passant par d’autres sens que le regard, comme le toucher ou encore l’odorat . C'est pourquoi, afin de ne pas le perturber, mieux vaut, par exemple, ne pas changer de parfum.

A lire aussi nos dossiers :
- Premiers symptômes de la maladie d'Alzheimer.
- Problème de santé : réaménager son habitat.
- les solutions en cas de conduite agressive.



publicité