publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tatouages : attention aux allergies ! : Allergie au tatouage permanent

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

La caractéristique d’un tatouage permanent, c’est qu’on implante dans la peau des pigments. En cas d’allergie de contact, on doit retirer l’allergène, ce qui est très compliqué dans le cas d’un tatouage à l’encre. Une allergie peut s’installer après plusieurs semaines, voire des mois.
Un test d’allergie avant le tatouage, même s’il se révèle négatif, ne garantit pas qu’on ne fasse pas une allergie par la suite. Il ne faut donc pas compter sur un test pour dépister une future allergie.

> Les manifestations d'une allergie et les traitements
L’allergie aux tatouages à l’encre est moins fréquente que pour les tatouages au henné, mais compte tenu de leur fréquence, des allergies sont quand même observées.
On peut avoir une allergie à un pigment ou à un autre. On va donc être allergique à une couleur ou une autre.

Lorsqu’on est allergique, un eczéma apparaît sur le tatouage. Cet eczéma se traite par l’application de crème à la cortisone, mais le pigment étant toujours là, si ça ne guérit pas, le tatouage doit être enlevé, ce qui est très compliqué car il est sous la peau.
La personne allergique devra alors se faire enlever le tatouage au laser, lors de plusieurs séances souvent très douloureuses et coûteuses.

> Des couleurs plus allergisantes ?
Il semblerait que des couleurs soient plus allergisantes, comme le rouge ou le bleu qui contient des métaux, des colorants et des pigments.

> Attention aux problèmes plus graves...
Suite à un tatouage, il y a plus grave que des allergies, comme les infections. En effet, lorsqu’on se fait tatouer, il y a de vrais risques infectieux. Il faut donc bien choisir son tatoueur, un professionnel à l’hygiène irréprochable : port de gants, aiguilles à usage unique, désinfection soigneuse...
Les tatouages peuvent également véhiculer des maladies, comme le VIH, l’hépatite B ou l’hépatite C.



publicité