publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Alzheimer : conseils pour améliorer le quotidien d’un patient : les solutions non médicamenteuses

Publié par : Elide Achille (26. septembre 2016)

Quelles sont les solutions non médicamenteuses que vous utilisez ?

Nadine Cohen Zerbib : Les ateliers que nous proposons utilisent des médiateurs simples tels les chiffres et les mots, la peinture, les jeux de société ou les jeux d’adresse. Le but est de faire travailler les mémoires, la concentration, la coordination des gestes. En outre, nous avons mis en place des ateliers de musicothérapie, de jardinage, et d’expression théâtrale. Dans ces thérapies, l’émotion est mise en exergue. Car il est important pour un patient malade d’Alzheimer qui oublie le passé et a des difficultés à se projeter dans l’avenir, de pouvoir vivre des moments de bien-être, et exprimer ses sentiments sans tabou.

Comment sont choisis les patients pouvant suivre ce genre d'activités ?
N.C.Z. : Les malades du centre doivent posséder suffisamment de ressources physiques et mentales pour les thérapies proposées. L’équipe pluridisciplinaire évalue grâce à des entretiens et des tests si le patient a les ressources nécessaires pour suivre les activités proposées. L’ouverture prochaine d'une plateforme d’accompagnement et de répit permettra d’accompagner les aidants dans leurs recherches de solutions de répit, et de favoriser le maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles.

Les résultats de ces techniques sont bien là, mais en combien de temps sont-ils vérifiables ?

N.C.Z. : L’évolution varie d’un patient à un autre. Certains peuvent voir des résultats au bout d’un mois, d’autre au bout de plusieurs mois. Et bien sûr, il y a également les malades qui ne s’adaptent pas au centre, et qui doivent se tourner vers d’autres établissements ou organismes. Dans ce dernier cas toutes les décisions sont prises avec le patient et la famille. Mais dans la grande majorité des cas, les patients s’adaptent assez rapidement et les retours sont positifs.

Suite de l'interview de Nadine Cohen Zerbib, directrice du centre de jour pour patients d'Alzheimer.

Quelles sont les prochaines initiatives culturelles organisées pour les patients Alzheimer ?

Nadine Cohen Zerbib : Nous continuons le partenariat avec le Ciné 104, qui avait reçu un vif engouement de la part des patients et des familles. Nous envisageons également différentes sorties culturelles dans une académie de danse ou un conservatoire. Et la création d’ateliers intergénérationnels (crèches, rencontres avec des enfants...)

En quoi peut-on s'améliorer sur les traitements non médicamenteux (ouvertures de plus de centres ?....)

N.C.Z. : Il est essentiel d’exploiter au maximum ce secteur, d’expérimenter encore et toujours de nouvelles initiatives. Pourtant, nous sommes limités par notre budget constitué de fonds publics, si bien que nous sommes dans l’obligation chaque année de nous mettre à la recherche de dons privés, ce qui est conditionnel à la poursuite des activités.

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ? Rendez-vous dans notre FORUM Alzheimer ! Ou posez vos questions à un professionnel dans notre FORUM Un expert vous répond !




publicité