publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Arrêt cardiaque : savoir réagir ! : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. mars 2011)

Les conseils du Dr Daniel Jost, médecin responsable de la cellule études cliniques et référent pour BSPP (Brigade des sapeurs pompiers de Paris) pour les arrêts cardiaques*.

Que permettent concrètement ces défibrillateurs ?
La défibrillation a longtemps été un geste réservé au corps médical. Les secouristes professionnels utilisent le défibrillateur semi-automatique à Paris depuis 1992, ce qui a permis de multiplier le taux de survie par 10. La législation récente autorisant toute personne à se servir d’un défibrillateur va permettre, nous l’espérons, d’améliorer encore cette survie. Depuis 2001, le délai entre l’alerte des secours et l’allumage du défibrillateur par les pompiers est passé de 12 à 9 minutes. Avec la mise en place des défibrillateurs entièrement automatiques mis à la disposition du grand public, le délai d’administration d’un choc électrique sera encore plus court.

Ce type d'appareil est en train d'être installé dans de nombreuses villes...
Des défibrillateurs ont déjà été installés dans de nombreuses villes françaises, notamment à Montbard et à Hyères, parmi les premières. Autour de Paris, de plus en plus de communes font la démarche pour obtenir des défibrillateurs, comme la ville d’Antony.

Qu'attendez-vous de ce projet ?
J’espère que l’installation des défibrillateurs va encourager les gens à s’inscrire à des formations de secourisme**. Dans un avenir proche, on pourrait penser à enseigner les premiers gestes de secours dans les établissements scolaires, dans la formation au permis de conduire.

*Participation au groupe de travail de la Mairie de Paris sur les défibrillateurs : Samu de Paris, de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, de l’AP-HP, de l’Inserm, de la Fédération française de cardiologie, de la Croix rouge, de la Protection civile.

**Des délégations de la Croix rouge proposent des formations PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1) en 10 heures, dès 10 ans. Pour plus d’infos : le site de la Croix rouge. Ou celui des Pompiers de Paris.



publicité