publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Arrêt cardiaque : savoir réagir !

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. mars 2011)

© Jupiterimages/iStockphoto

Une personne s'écroule devant vous... Savez-vous comment réagir, effectuer les premiers gestes d'urgence en cas d' arrêt cardiaque ? Et surtout de quelle façon utiliser un défibrillateur cardiaque externe ?

En France, chaque année environ 50 000 personnes meurent d'un arrêt cardiaque (1/3 des accidents cardiaques surviennent sur la voie publique). Cet arrêt cardiaque peut faire suite à une fibrillation ventriculaire du cœur (liée assez souvent à un infarctus du myocarde). En clair : le rythme du cœur est très fortement perturbé, les contractions ne se font plus normalement et ne sont donc plus efficaces.

Dans ce cas, il faut au plus vite contacter les secours, effectuer les premiers gestes de réanimation. Et utiliser un défibrillateur cardiaque automatisé externe qui peut permettre de faire "repartir" le cœur. L'impulsion envoyée par le défibrillateur a pour objectif de resynchroniser les cellules cardiaques, et de mettre fin à l'anomalie du rythme cardiaque.

L’utilisation immédiate d’un défibrillateur multiplie les chances de survie de façon significative. Le taux de survie après un arrêt cardiaque est estimé à seulement 2 ou 4 % en France.

Heureusement, aujourd'hui sur notre territoire, de nombreux défibrillateurs automatisés externes sont installés tant dans des lieux publics que dans des lieux privés. L'objectif étant de sauver des vies.

Lisez ce dossier : apprenez à reconnaître les symptômes d’un malaise nécessitant d'engager une réanimation, et à utiliser un défibrillateur cardiaque.

Auteur : Claire Lavarenne.
Consultant expert : Dr Daniel Jost, médecin responsable de la cellule études cliniques et référent pour BSPP (Brigade des sapeurs pompiers de Paris) pour les arrêts cardiaques.
Mars 2012.



publicité