publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tout savoir sur les auxiliaires de vie : Qu'est-ce qu'une auxiliaire de vie ?

Publié par : Elide Achille (08. juillet 2013)

Interview de Julien Castel, président de Vitalliance, société de service professionnel d'aide à domicile, détaille les compétences des auxiliaires de vie...

Pourriez-vous nous donner une définition de l'auxiliaire de vie sociale ? Quelles sont ses compétences et ses fonctions ?

Julien Castel : Un auxiliaire de vie est une personne qui intervient au domicile des personnes dépendantes pour les aider dans leur vie quotidienne. Premièrement, il ou elle les aide dans les gestes de la vie de tous les jours (s’alimenter, se laver, faire des sorties, prendre des médicaments, aller chez le médecin) en restant chez eux où ces personnes ont leurs repères et leurs habitudes. Il s’agit en effet souvent de personnes âgées qui n’ont pas envie de quitter l'endroit où elles ont toujours vécu, mais qui, en étant en perte d’autonomie, ne pourraient plus rester seules à leur domicile.

Où s'arrêtent leurs fonctions dans le cadre de l'aide à la personne ?

J. C. : La limite s’arrête au médical : l’auxiliaire de vie ne fait pas d’actes médicaux, tous ces actes réglementés qui sont faits exclusivement par des infirmières ou des médecins.
D’autre part, il ne faut pas confondre l’auxiliaire de vie avec une aide ménagère. Il s’agit d’une aide à la personne apportée par des professionnels qui « aident les personnes dépendantes à faire » et « ne font pas à leur place ». La grande particularité des auxiliaires de vie c’est qu’ils « font avec » : ils (ou elles) cuisinent, font des activités avec la personne assistée, l’aidant dans les gestes quotidiens pour éviter qu’elle s’enfonce dans sa dépendance.

Quelles sont les qualités humaines et professionnelles pour exercer ce métier ?

J. C. : Ce métier d'auxiliaire de vie très difficile et enrichissant, est tourné vers les autres. Les personnes qui décident de vouer leur vie aux autres, devenant des auxiliaires de vie sociale, doivent avoir une grande patience et une grande sensibilité, pour comprendre les exigences des personnes à assister. D'autre part, les auxiliaires de vie doivent être des professionnels et connaître les gestes à utiliser dans les différentes situations. Il faut être prudent, vigilant et toujours à l’écoute, et soigner les détails qui font la vie de la personne qu'on assiste.

Y a-t-il une formation pour devenir auxiliaire de vie sociale ?
J. C. : Oui bien sûr, il y a le diplôme d'Etat Auxiliaire de vie sociale (DEAVS) qui prévoit une partie théorique et une partie pratique. Les personnes n’ayant jamais passé ce diplôme, mais qui exercent pourtant ce métier depuis longtemps, peuvent quand même avoir une certification en passant une validation des acquis de l’expérience (VAE).

©DR. Julien Castel, président de Vitalliance.

©DR. Julien Castel, président de Vitalliance.



publicité