publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Baisser sa tension artérielle sans médicament : les conseils du médecin spécialiste et d'un patient

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (12. avril 2016)

Interview du Pr Jean-Jacques Mourad, chef de l'unité hypertension artérielle à l'hôpital Avicenne, à Bobigny (Seine-Saint Denis). Voilà les conseils de ce médecin spécialiste pour prévenir l'hypertension... Il apporte de nombreux conseils...

Comment savoir si l'on consomme trop de sel ?
C’est très difficile de le savoir spontanément. Mais le fait d’avoir une appétence pour le goût salé, de resaler systématiquement à table ou d’avoir des remarques de ses convives sur les plats que l’on sert, sont un bon signe. Le seul moyen objectif auquel ont parfois recours les médecins pour quantifier avec précision la consommation quotidienne de sel d’un individu est de mesurer la quantité de sel contenue dans ses urines de 24 heures.

Le régime alimentaire de l'hypertendu a-t-il évolué en dix ans ?
On insiste plus particulièrement sur les effets bénéfiques du régime méditerranéen associé à l’activité physique et la surveillance de son poids. Quand il est adopté, ce régime a des effets encore plus marqués sur la pression artérielle mais également sur le mauvais cholestérol (LDL).

On peut donc diminuer le risque de souffrir un jour d'hypertension ?
Oui ! L’intérêt de dépister la pré-hypertension est de sensibiliser au risque de devenir hypertendu chronique et de mettre en place une prévention ciblée. Par exemple, chez les personnes qui ont un excès de poids, une perte de cinq kilos en six mois, et maintenue sur quatre ans, permet de diminuer de plus de 60 % le risque de devenir un hypertendu permanent. C’est aussi chez ces personnes que des informations sur la consommation de sel et l’activité physique sont les plus bénéfiques. On ne prescrit pas de médicaments mais des conseils hygiéno- diététiques. Cela suffit généralement... à condition qu’ils soient bien suivis.

Pr Jean-Jacques Mourad

Pr Jean-Jacques Mourad, chef de l'unité hypertension artérielle à l'hôpital Avicenne (Bobigny)

Le témoignage d'un patient hypertendu

Claude, 65 ans, traité contre l'hypertension depuis quinze ans. Il apporte son témoignage...

C’est à l’occasion d’une visite chez le médecin pour un certificat médical annuel que l’on s’est rendu compte du problème. Ma tension était de 16/9. A l’époque, j’ai suivi un traitement pendant deux mois sans changer mes habitudes alimentaires. Et pourtant, je pesais près de 100 kilos. Mais ensuite, on a découvert que mon coeur battait anormalement, ce qui m’a obligé à perdre du poids. 15 kilos.

A la maison, nous avons changé d’alimentation, supprimé le pain blanc, diminué la consommation de vin, de graisses, de charcuteries, de sucres aussi. Nous sommes passés à une cuisine vapeur, à l’huile d’olive ou beurre allégé. Ma femme met très peu de graisse dans la préparation de ses plats. Aujourd’hui, nous mangeons différemment et surtout moins. Je me sens mieux et j’avoue que je ne pourrais pas revenir en arrière.



publicité