publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Une campagne de sensibilisation pour le frottis

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. janvier 2014)

A partir de mi-janvier 2014, commence une campagne d'information et de sensibilisation pour le frottis. Elle a lieu pendant la semaine européenne de prévention et de dépistage du cancer du col de l'utérus.

L'objectif de cette campagne d'information est de rappeler aux femmes l'importance d'effectuer un frottis et de leur indiquer vers quels professionnels de santé se tourner pour le réaliser.

Il existe deux moyens efficaces et complémentaires de se protéger contre le cancer du col de l'utérus : la vaccination, recommandée dès 11 ans, et le dépistage par frottis.

Le frottis de dépistage est très utile pour limiter les risques de développer un cancer du col de l'utérus. Or, aujourd'hui, près de 40% des femmes ne réalisent pas de frottis régulièrement !

De nombreuses femmes n'ont pas de suivi gynécologique régulier, notamment après 50 ans, dans les catégories socio-économiques les moins favorisées, et dans les départements à faible densité de médecins.

Eviter 90% des cancers du col...

Il est important de rappeler aux femmes qu'un frottis peut être réalisé bien entendu par le gynécologue, mais aussi par le médecin traitant ou une sage-femme. On peut consulter en milieu libéral, à l'hôpital, dans un centre de santé, de planification ou d'éducation familiale, ou même dans certains laboratoires d'analyse de biologie médicale. Il est recommandé de commencer ce dépistage dès 25 ans, et de répéter ce frottis tous les 3 ans, jusqu'à 65 ans. Même chez les femmes vaccinées contre le papillomavirus (HPV), ce frottis régulier reste recommandé.

Réaliser un frottis régulièrement est essentiel, car la plupart du temps, les symptômes d'un cancer du col utérin se manifestent à un stade avancé. Ce qui le rend plus difficile à guérir.

Quelques chiffres à retenir :

- 90% des cancers pourraient être évités par un dépistage régulier par frottis

- 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont décelés chaque année en France, avec malheureusement plus de 1 000 décès.

Source : communiqué de l'Inca, janvier 2014.


A lire également :
> Le grand livre de la gynécologie
> Dépistage du cancer du col de l'utérus



publicité