publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Cancer : source de discrimination au travail ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. avril 2014)

Quel est l’impact de la maladie sur l’évolution professionnelle des patients souffrant d'un cancer ? Faut-il parler de son cancer sur son lieu de travail ? A qui ? Ou au contraire se taire ?

Le 3ème rapport de l’Observatoire sociétal des cancers, publié le 17 avril par la Ligue contre le Cancer, dévoile les difficultés que les personnes atteintes de cancer ont dans le maintien de l'emploi et dans le retour à la vie professionnelle.

1 personne sur 3 perd ou quitte son emploi dans les 2 ans après le diagnostic

Comme si la souffrance et les traitements ne suffisaient pas, le cancer fragiliserait la vie professionnelle des patients. Voilà le résultat de deux enquêtes que l’Observatoire sociétal des cancers a mené auprès de chefs d’entreprise et de salariés.

Deux ans après la découverte de la maladie, un tiers des personnes atteintes de cancer a perdu son emploi. Même après la guérison, la reprise d’une activité professionnelle est très dure, et on a du mal à trouver un nouvel emploi.

Malgré la prise en charge à 100%, des frais cachés persistent

La situation économique défavorisée des malades de cancers, est souvent aggravée par de frais supplémentaires. Environ la moitié des personnes interrogées ayant été soignées pour un cancer, ont déclaré avoir eu des frais « cachés » liés aux soins de confort, aux aides à domicile, aux prothèses et/ou perruques, etc.

« Bien que le cancer soit pris en charge dans le cadre des affections de longue durée (ALD), les malades atteints de cancer n’arrivent plus à financer le quotidien. Cette situation est anormale » selon Jacqueline Godet, présidente de la Ligue contre le cancer.

Source : communiqué de presse de la Ligue contre le Cancer, 17 avril 2014.

www.ligue-cancer.net


A lire aussi :

> Cancers : les adresses utiles
> Cancers : les chiffres clé
> Cancer et sophrologie



publicité