publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Canicule : alerte et plan canicule

Publié par : Dorothee Gebele (20. juin 2016)

Pour prévenir les risques liés à la canicule, Santé Publique France* met en place chaque année, dès le 1er juin et jusqu’au 31 août, un dispositif d’information et de prévention des risques liées aux fortes chaleurs : le « système d’alerte canicule et santé (SACS) » ou « plan canicule ».

Ce Plan National Canicule a été mis en place suite à la grosse canicule de 2003 qui a fait des milliers de victimes en France.

Ainsi, en cas d’alerte canicule, toute personne peut s’informer sur les bons réflexes à avoir pour diminuer les risques sanitaires liés à la canicule. Aussi, lors d’une alerte de canicule, un dispositif d’urgence est déclenché, incluant des spots télévision et radio afin d’informer la population des risques de canicule.

On parle de canicule lorsqu’on assiste à « un niveau de très fortes chaleurs le jour et la nuit pendant au moins trois jours consécutifs. » 

Le plan canicule comporte également des informations pratiques, comme les numéros à appeler en cas d’urgence, à savoir :

  • Le 15 (Seamu)
  • Le 18 (Pompiers)
  • Le 112 (numéro d’urgence unique européen)

Le plan canicule comporte 4 niveaux :

- Niveau 1 (vigilance verte) - « veille saisonnière » activée du 1er juin au 31 août,
- Niveau 2 (vigilance jaune) - « avertissement chaleur », en cas de probabilité importante de passage en vigilance orange dans les jours qui suivent,
- Niveau 3 (vigilance orange) - « alerte canicule », déclenché par les préfets de département, en lien avec les Agences régionales de santé (ARS),
- Niveau 4 (vigilance rouge) - « mobilisation maximale ».

Pour préserver votre santé et vivre au mieux les journées (et nuits) de canicule, découvrez vite nos 10 conseils pratiques à suivre en cas d’alerte canicule !
 

* Agence de santé publique formée, depuis le 1er mai 2016, par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (Eprus).

 

A lire aussi : 
> L'insolation : ayez les bons réflexes !
> Le danger des particules fines
> La convulsion hyperthermique chez l'enfant
> L'allergie au soleil

Vous voulez réagir, apporter votre témoignage ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS !



publicité