publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

20 conseils pour lutter contre les allergies : Les allergies aux produits cosmétiques

Publié par : Elide Achille (14. mai 2013)

Interview du Dr Sophie Silcret Drieu, allergologue, qui donne des conseils sur les allergies aux produits cosmétiques...

Avec le remplacement du parabène dans beaucoup de produits cosmétiques, on a remarqué une augmentation de phénomènes allergiques. Pourquoi ?

Dr Sophie Silcret Drieu : Les parabènes sont des conservateurs utilisés dans les cosmétiques pour empêcher la prolifération des microbes. Ces dernières années, il y a eu une polémique sur les éventuels effets néfastes des parabènes susceptibles de stimuler des récepteurs à estrogènes, qui favoriseraient la survenue du cancer du sein.

Sur la vague de cette polémique médiatique, on a développé des produits sans parabènes. Selon le principe de précaution, dans le doute, on est libre d’acheter de produits sans parabènes.

Le produit de remplacement des parabènes provoque donc des allergies ?
Dr S. S. D. : Les parabènes ont en effet été remplacés par un autre conservateur, la methylisothiazolinone. Présente désormais dans de nombreux cosmétiques et produits de soins (shampooings, après-shampooing, liquides vaisselle, etc.), la methylisothiazolinone a créé une véritable épidémie d’allergie. Il faut bien dire que ce conservateur n’est pas toxique, mais les autorités sanitaires n’ont pas répertorié autant d’ allergies avec les parabènes, qu’avec la methylisothiazolinone.

©Dr Silcret Grieu

©Dr Silcret Grieu



Allergie aux colorations pour les cheveux

Suite de l'interview du Dr Silcret Drieu, allergologue qui détaille les allergies aux produits colorants des cheveux...

Les colorations de cheveux provoquent souvent des réactions allergiques. Pourquoi ?

Dr Sophie Silcret Drieu : Les réactions allergiques déclenchées par les colorations capillaires sont un exemple d’ allergies de contact. Il s’agit de réactions allergiques qu’on peut développer même si l'on n’a pas de terrain allergique. Elles sont provoquées par une sensibilisation des cellules de la peau à des substances chimiques.

Comment devient-on allergique à ces colorants ?
Dr S. S. D. : Le principe reste le même : la peau entre en contact une ou plusieurs fois avec la substance allergisante, et se sensibilise de plus en plus. Après, soudainement, elle commence à réagir à l’ allergène sur le lieu du contact. Par définition, l’allergie de contact se limite au lieu de contact avec l’allergène.

De quelle substance en particulier faut-il se méfier ?
Dr S. S. D. : Dans le cas des colorations capillaires, la substance allergisante est la paraphénylènediamine (PPD) : elle est présente dans tous les colorants chimiques et dans les colorations qu’on fait chez le coiffeur. Si on est allergique à cette substance, chaque contact va déclencher une réaction de plus en plus sévère, qui peut commencer plusieurs heures ou jours après le contact.

Quelle est la solution ?

Dr S. S. D. : Le seul « traitement » possible contre ces réactions allergiques est de supprimer le contact avec l’allergène. Attention, ce colorant est contenu à très fortes concentrations dans les produits appelés « hennés » pour des tatouages temporaires, souvent proposés l'été sur les plages méditerranéennes, responsables de très nombreuses allergies.



Réactions allergiques aux peintures...

Suite de l'interview du Dr Sophie Silcret Drieu, allergologue, qui donne des conseils sur réactions allergiques aux peintures, aux colles...

Des substances qui ont une forte odeur provenant de peintures, de colles... peuvent-elles provoquer de vraies réactions allergiques ?

Dr Sophie Silcret Drieu : En général, on ne développe des réactions allergiques que contre des substances naturelles (pollens, aliments, acariens etc.).
Ce qu’on appelle les « polluants intérieurs » parmi lesquels les célèbres « composés organiques volatiles » sont des substances chimiques dégagées par les colles, les vernis, des bougies parfumées, des désodorisants, qui peuvent donner des réactions ressemblant à une crise allergique.
Toutefois, plus que des réactions allergiques, il s’agit de réactions irritatives.
Ces substances peuvent être particulièrement irritantes et les personnes qui souffrent d’ allergies respiratoires sont encore plus sensibles aux composés organiques volatiles, parce que leur muqueuse respiratoire est déjà enflammée par la réaction allergique.


Pour en savoir plus, faites notre quiz sur les allergies.

Sources et notes :

> Revue française d’allergologie et d’immunologie clinique 44, 336-341. 2004
> Allergie, j'agis, Communiqué de presse de l'Association Asthme & Allergies, 18 décembre 2013.



publicité