publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Coronavirus : est-il véhiculé par le dromadaire ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Selon une étude publiée le 9 août dans la revue scientifique The Lancet, le MERS-CoV (Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient) pourrait être véhiculé par les dromadaires.

Des anticorps découverts chez les dromadaires
Depuis l’apparition du virus, l’hypothèse d’une transmission d’animal à homme a été avancée. Les chauves-souris seraient à l’origine du nouveau coronavirus, mais ce n’est probablement pas elles qui transmettraient le virus directement à l’homme.

Les chercheurs ont alors étudié plusieurs animaux qui pourraient transporter le coronavirus et le transmettre à l’homme, dont des moutons, des chèvres et des dromadaires. Ils ont prélevé le sang de ces animaux et ont découvert chez les dromadaires des anticorps contre le coronavirus MERS-CoV.

En effet, 100% des analyses sérologiques des 50 dromadaires du sultanat d’Otoman étudiés contenaient des anticorps. En revanche, aucun anticorps retrouvé chez les chèvres ou les moutons.
Les dromadaires pourraient donc être les intermédiaires entre les chauves-souris et l’homme.

De nombreux décès
D’après le dernier rapport de l’OMS, depuis septembre 2012, plus de 90 cas ont été confirmés dont 46 décès suite à une infection respiratoire aiguë sévère due au virus.

Source : The Lancet (en anglais)

A lire aussi :
> Médicaments génériques : sont-ils sûrs ?
> Les aliments riches en calcium



publicité