publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Coup de soleil : les gestes d'urgence

Publié par : Dorothee Gebele (24. mai 2016)

© Jupiterimages/iStockphoto

En été, le plaisir du beau temps peut parfois être gâché par une expérience bien douloureuse : le coup de soleil. Une peine doublement payée, car en plus d'être inesthétique, le coup de soleil est surtout très dangereux pour la peau. 

En effet, un coup de soleil sévère peut provoquer des brûlures jusqu'au deuxième degré ! Sans parler des risques sur le plus long terme d'un cancer de la peau.

Qui n'a pas déjà connu cette expérience : on passe un bon moment en terrasse ou à la plage sans se soucier du temps qui passe, et lorsqu'on se rend compte, il est trop tard, on a attrapé un coup de soleil ! Mais en fait, c'est quoi exactement, un coup de soleil ?

Les coup de soleil : de l'inflammation à la brûlure 

Un coup de soleil est une inflammation de la peau suite à une exposition trop intense aux rayons UV du soleil. Quelques heures seulement après l'exposition au soleil, le coup de soleil se manifeste par des symptômes comme des rougeurs, des démangeaisons et souvent également par des douleurs. En terme médical, on parle d'érythème solaire (érythème signifiant rougeur).

Généralement, on associe le coup de soleil à la saison estivale - ce qui n'est pas faux, bien évidemment. Mais il est important de rappeler qu'un coup de soleil peut également survenir à d'autres moments de l'année, par exemple en hiver lorsqu'on fait du ski. 

Attention aussi aux effets de réverberation liés à la neige, à l'eau ou encore au sable... qui peuvent accentuer les les effets des ultra-violets sur la peau.

Les différents stades du coup de soleil

Un coup de soleil peut être plus ou moins sévère. Et fonction de l'importance du coup de soleil, les symptômes ne sont pas les mêmes. A un stade précoce, la peau se colore, devient rosée. Dans le cas idéal, la peau s'adapte à la dose de rayons UV à laquelle elle a été exposée : la couche cornée s’épaissit et la mélanine augmente la pigmentation de la peau : la peau va bronzer !

Puis la peau se colore - un peu trop, elle devient rouge, et cela se ressent : la peau est sensible au toucher, le moindre frottement avec les vêtements est douloureux. Si la brûlure est plus importante, la peau devient rouge violacée et commence à gonfler. La douleur est plus intense. Petit à petit par la suite, la peau va peler.

En cas de coup de soleil plus intense, des cloques apparaissent sur la peau toujours rouge. Cela correspond à une brûlure du second degré.
A un stade encore plus important, le coup de soleil peut même entraîner de la fièvre et des  frissons. En fait, il existe des symptômes liés à un coup de chaleur.

Lorsque le coup de soleil a atteint ce stade (à partir du deuxième degré de brûlure), il est conseillé de consulter un médecin.

Vous avez envie d'échanger, de partager votre expérience ou de poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS : Bronzage et SoleilSanté générale ... ou découvrez tous nos forums thématiques de A à Z ! 

A lire aussi : 
> Soleil et peau : un sujet sensible
> Bien protéger sa peau et ses yeux du soleil
> Bien préparer sa peau au soleil  
> Canicule : 10 conseils à connaître
>
L'allergie au soleil



publicité