publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Téléphone portable : quel est le véritable danger ? : Antennes-relais

Publié par : Clémentine Fitaire (17. juillet 2009)

Et au sujet des antennes-relais, quels effets ont été prouvés ?
Pour les antennes-relais, les doses reçues par rapport aux téléphones portables sont considérablement plus faibles (1 000 à 10 000 fois plus faibles).
Il y a déjà eu des études expérimentales sur la souris, le rat et sur du matériel cellulaire humain qui n’ont pas permis, à ce jour, d’étayer les hypothèses et les rumeurs que font circuler un certain nombre de personnes sur les dangers liés aux antennes.

Y a-t-il en France, en fonction de la densité des antennes-relais, des zones potentiellement à risque (grosses agglomérations par exemple) ?
I
l n’y a pas de zone à risque. Il y a seulement des niveaux plus élevés que d’autres, mais ils restent tout de même très faibles.

L’exposition aux ondes des antennes varie entre 0,5 et 1 V/m, alors que le seuil maximum en France se situe entre 41 et 61 V/m (selon le type d’antennes).

Mais d'autres études sont indispensables !
En raison du fort développement des nouvelles infrastructures des réseaux de téléphonie mobile, avec en particulier la mise en place de la 4G, l'Agence nationale de sécurité sanitaire alimentation, environnement, travail (Anses) demande que des études préalables soient mises en oeuvre. Le but est de mieux connaître et de réduire les niveaux d'exposition environnementaux.

On ne peut que constater que ces antennes relais de nouvelle génération sont mises en place sans - pour l'instant - beaucoup détudes en amont...

Pour l'OMS, les antennes-relais ne seraient pas dangereuses pour la santé des riverains...

Pour l'OMS, les antennes-relais ne seraient pas dangereuses pour la santé des riverains...



publicité