publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pratiquer un sport quand on a un diabète : en cas de diabète de type 1

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. juillet 2016)

Le diabète de type 1 n'empêche pas de faire du sport. Bien au contraire, il est recommandé, mais nécessite d'être encadré pour que tout se passe le mieux possible.

Le diabète de type 1 est lié à une carence en insuline, une hormone produite par le pancréas, permettant de stocker le sucre dans les cellules de l’organisme.

Lorsque l’insuline manque, le sucre n’est plus stocké et sa concentration augmente dans le sang : c’est l’hyperglycémie.

Quelle dose d'insuline avant l'exercice physique, avant un sport ?

Dans le cas particulier du diabétique de type 1, juste avant de débuter une activité physique, il faudra adapter la quantité d’insuline injectée, ainsi que la quantité et le type d’alimentation en fonction du sport pratiqué.

En effet, il faut savoir que l’exercice physique sera toujours forcément plus intense que celui pratiqué par un diabétique de type 2, ne serait-ce que pour des raisons d’âge et de condition physique (le diabète de type 1 survient chez des personnes jeunes).

Il faudra donc réduire en fonction du sport prévu, de 10 à 50% la dose d’insuline.

Certains marathoniens la réduisent jusqu’à 75%. Car les muscles utilisant intensément le glucose, la quantité d’insuline injectée (moins importante que d’habitude) suffira pour l’exercice.

En fonction de la glycémie

Systématiquement et avant de débuter toute activité physique, quand on souffre d'un diabète de type 1, il faut mesurer et connaître le taux de sucre dans le sang et suivre les consignes suivantes :

> Si vous avez une glycémie élevée

Avant de commencer votre activité, il vous faudra faire baisser ce taux en vous faisant une injection d’insuline.

Attention : si votre glycémie est supérieure à 2,5 g/l, il est totalement contre-indiqué de faire un effort physique, car vous vous exposez à une hyperglycémie et à la production d’acétone qui en découle. Dans ce cas, il vaut mieux reporter votre exercice et/ou faire une injection supplémentaire d’insuline.

> Si vous avez une glycémie basse

Il n’y a aucune contre-indication à faire un effort physique. Veillez simplement à vous re-sucrer avec du saccharose ou du glucose qui est encore un sucre plus rapide, ou avec une boisson sucrée.

> Si la glycémie est normale

Prévenez la survenue d’une hypoglycémie engendrée par l’activité physique, en absorbant des fruits secs, des biscuits ou des barres de céréales chocolatées, avant de débuter votre sport. Si malgré toutes les précautions prises, vous vous retrouvez en situation d’hypoglycémie, veillez à arrêter votre activité et à vous alimenter avec une boisson ou un aliment sucré. Prenez soin de remesurer votre glycémie après l’effort physique et en fonction du résultat, mangez un morceau de sucre rapide.

> Bien mesurer sa glycémie

Prenez l'habitude de mesurer votre glycémie à distance de tout effort physique, parce qu’une hypoglycémie peut se produire plusieurs heures après l’exercice, en particulier la nuit qui suit l’exercice.

Pour les personnes équipées d'une pompe à insuline, il est bien sûr nécessaire de moduler et d'adapter les doses d'insuline injectées.

A noter que des associations de patients (et en particulier l'Association des Jeunes Diabétiques - AJD et leurs antennes locales) proposent des ateliers pratiques pour bien apprendre, comprendre et maîtriser le traitement par insuline lors d'une activité sportive. Des séjours sportifs de plusieurs jours sont aussi organisés pour les jeunes patients et leur famille, encadrés par des professionnels de santé.

>> Vous voulez témoigner, donner votre avis ou poser des questions ? Rendez-vous dans notre FORUM Diabète !


publicité