publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pratiquer un sport quand on a un diabète : en cas de diabète de type 2

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (21. juillet 2016)

Le diabète de type 2 est aussi appelé diabète non-insulino-dépendant.

Quels sports sont conseillés pour un diabétique de type 2 ?

Bien que le diabète de type 2 touche des populations de plus en plus jeunes, la majorité des diabétiques de type 2 sont des personnes plus âgées que celles concernées par le type 1.

Aussi, pour ces patients souvent en surpoids, il ne faut pas oublier que ce n’est pas si simple de s’engager dans la pratique d’un sport ou de refaire de l’exercice : d'une part pour des raisons physiques comme un embonpoint, ou encore des douleurs aux genoux assez fréquentes à partir d’un certain âge.

D'autre part, il a été démontré que les molécules de graisse empêchent le glissement des fibres musculaires, rendant l’exercice physique contraignant.

Pour une personne qui souhaite se mettre au sport ou s’y remettre, quel qu'il soit (bicyclette, marche intensive...), le médecin vous fera faire une épreuve d’effort. Il faut s’assurer qu' il n’y ait aucun souci sur le plan cardiaque. D’une part parce qu’il ne faut pas mettre en danger la santé d’une personne considérée comme « à risque », et aussi pour vérifier que la tension artérielle n’augmente pas lors de l’exercice physique.

Les sports conseillés pour un diabète de type 2 sont des exercices tels que la marche quotidienne, la gymnastique chinoise ou la marche nordique, très en vogye chez les personnes qui souhaitent pratiquer un sport assez doux.

Les médicaments à adapter

Si votre diabète est traité par des sulfamides, des glinides ou de l’insuline, ces médicaments qui font baisser la glycémie, exposent à des hypoglycémies d’autant plus importantes que l’exercice physique est soutenu.

Il vous faut mesurer votre glycémie avant de débuter votre sport, votre activité physique :

  • Si votre glycémie est trop basse, prenez une collation sucrée avant de vous lancer dans cette activité sportive.
  • Si le taux de sucre dans le sang est entre 1,2 g/l et 1,8 g/l, vous pouvez débuter l’exercice sans risquer d’hypoglycémie.

Suivant l’exercice que vous pratiquez, et le traitement que vous prenez, votre médecin vous proposera peut-être de réduire la quantité de sulfamides ou de glinides, ou la dose d’insuline qui précède votre activité physique.

  • Reprenez la mesure de votre glycémie deux à trois heures après l’effort physique pour constater les bienfaits et l’efficacité de la non-sédentarité, sur le taux de sucre dans le sang. Il est communément constaté une baisse naturelle de l’ordre de 10% de la glycémie par rapport à un jour sans exercice.

Là encore les associations de patients affiliées généralement à la Fédération Française des Diabétiques rendent de précieux services. Elles proposent des ateliers permettant aux patients de bien apprendre à gérer leur activité physique et leur traitement. Ces associations proposent aussi souvent des activités, comme des randonnées ouvertes aux patients diabétiques et à leurs proches... il ne faut pas hésiter à se renseigner.

>> Vous voulez témoigner, donner votre avis ou poser des questions ? Rendez-vous dans notre FORUM Diabète !


publicité