publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La dialyse : La dialyse péritonéale

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. mai 2015)

C’est une autre méthode de dialyse permettant d’épurer le sang des « déchets » que les reins ne peuvent plus éliminer en raison de leur défaillance (insuffisance rénale). En pratique, ce type de dialyse est plus souvent proposé pour les patients insuffisants rénaux, qui doivent commencer à être dialysés. La dialyse péritonéale est une méthode plus simple pour le patient que l’hémodialyse, et qui se fait à domicile. Cette technique se sert du péritoine comme membrane naturelle pour filtrer le sang.

Le principe de cette dialyse consiste à injecter dans la cavité péritonéale de l’abdomen, 1 à 3 litres de liquide de dialyse (ou dialysat), grâce à un petit cathéter qui traverse la peau et les muscles de l’abdomen. Ce liquide, introduit dans l’abdomen, extrait du sang les substances comme l’urée, la créatinine, le potassium, etc. Au bout de 5 à 6 heures, une fois qu’il contient les substances éliminées du sang, ce liquide est récupéré dans une poche.

Le liquide de dialyse est introduit et retiré grâce à un cathéter : un tube souple (environ 10 cm à l’extérieur de la peau) situé sur le côté du ventre, et qui reste en place. La pose de ce cathéter nécessite une petite intervention chirurgicale, puis 2 semaines de cicatrisation.
Cette dialyse péritonéale peut s’effectuer de façon continue : introduction et retrait 3 à 4 fois par 24 heures, de 2 litres de dialysat. Pour le patient, ce n’est pas la peine d’aller à l’hôpital, ni dans un centre de dialyse. Tout peut se faire chez lui ou dans un lieu sain avec un maximum d’hygiène (pièce isolée, sans courant d’air) : pour vider le liquide de dialysat contenu dans le péritoine, et remettre en place une nouvelle poche contenant le nouveau dialysat.

Il existe aussi la dialyse péritonéale automatisée évitant trop de manipulations de la part du patient pour renouveler le liquide de dialysat. La dialyse péritonéale automatisée se pratique, a nuit. C’est un appareil spécifique qui s’en charge. Dans la journée, le patient conserve le liquide de dialysat dans son abdomen, et le soir, chez lui, le patient se connecte à la machine durant 8 heures environ, toutes les nuits, pour renouveler et épurer le liquide de dialysat.



publicité