publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Faire un don de moelle osseuse : Les risques

Publié par : Clémentine Fitaire

Hormis les risques liés à l’anesthésie générale, il n’y a aucun risque pour donner sa moelle.

Pour celui qui reçoit la moelle osseuse, il peut y avoir une réaction du greffon contre l’hôte. Si c’est le cas, et malgré la compatibilité des deux, les cellules du greffon ne reconnaissent pas les protéines (antigènes) qui se trouvent sur les cellules cibles du receveur et vont donc les attaquer. Ces cellules cibles sont la peau, le tube digestif et le foie.

Les personnes greffées sont donc extrêmement surveillées après la greffe et un traitement immunosuppresseur leur est administré pour prévenir toute réaction de rejet ou de réaction du greffon contre l’hôte.

Peut-on rencontrer le receveur ?

Les personnes qui ont leur vie sauvée par une greffe de moelle, ont un envie naturelle de reconnaissance et de gratitude, donc de rencontrer le donneur afin de le remercier. Ceci est interdit en France par la loi bioéthique de 1994, révisée en 2004. Celle-ci impose la gratuité et l’anonymat pour le don d’organes, de tissus et de cellules.
De même, en tant que donneur, vous pouvez avoir envie de connaître la personne qui a reçu votre moelle osseuse. Ceci n’est pas possible. Vous savez que vous avez rendu une famille heureuse, ce qui est une récompense exceptionnellement extraordinaire et unique dans une vie.



publicité