publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Faire une syncope : Le témoignage d'un patient

Publié par : Clémentine Fitaire

Dans son témoignage, Bernard, 55 ans, ce patient raconte ses différentes syncopes...

Vous avez fait plusieurs syncopes. Dans quelles circonstances ?

La première fois que ça m’est arrivé, j’étais aux toilettes. C’est bête, on ne pense pas aux dangers qui se trouvent dans une salle de bains. En fait, je ne sais pas ce qui m’est arrivé. Je n’avais pas mal au ventre, je ne faisais pas d’efforts particuliers.
Ce que je sais, est que je me suis réveillé, tout à coup, allongé par terre, dans une marre de sang. Je n’ai rien compris ! Vous êtes bien, puis soudain, sans avoir conscience d’avoir perdu connaissance, vous vous retrouvez par terre et blessé.
J’ai appelé ma femme. Heureusement, je n’avais pas fermé à clé. Je suis tombé dans les pommes, et ma tête a heurté le lavabo. Je me suis ouvert le cuir chevelu. Rien de plus grave, heureusement. Mais, j’ai eu sacrément peur !

Cela s'est reproduit ensuite ?

Oui, deux fois, dans les mêmes circonstances. Autant vous dire que maintenant, à chaque fois que je vais aux toilettes, j’ai peur. Une espèce d’appréhension qui me met très mal à l’aise. Résultat : lorsque je ne suis pas chez moi, je me retiens d’aller aux toilettes. C’est devenu totalement obsédant. C’est un peu idiot, je le reconnais, mais ça me pourrit la vie.
Et si ça recommence ? Et si je suis seul ? Et quand je vais au restaurant ou chez des amis, qui va m’aider ? Cela me provoque de vraies crises d’angoisse. A tel point que j’en ai parlé à mon médecin et que j'ai un traitement anxiolytique.

Vous connaissez la cause de ces malaises ?

D’abord, la première fois, je me suis blessé, donc, je me suis retrouvé à l’hôpital. Il a bien fallu expliquer les circonstances de mon accident. On m’a fait un électrocardiogramme (ECG) qui était normal. Les médecins m’ont dit que c’était un malaise vagal, sans gravité.
La deuxième fois, pareil. Ma femme a appelé notre médecin. J’avais un petit problème de tension, mais qui n’a pas duré. J’ai fait des examens qui n’ont rien donné. Je n’ai rien au cœur et rien au cerveau.
Ces syncopes restent inexpliquées, même si les médecins me disent qu’il s’agit juste d’un problème vagal. En plus, avec l’anxiété, ça n’arrange pas les choses. Mais pour moi heureusement, rien de grave du point de vue organique... Mais du point de vue psychologique, je peux vous dire que c’est très inconfortable. Voire invalidant.

>> Vous voulez réagir, apporter votre témoignage ? Rendez-vous sur notre FORUM.





publicité