publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Faire une syncope : Les conseils du médecin spécialiste

Publié par : Clémentine Fitaire

Entretien avec le Dr Claude Kouakam, cardiologue au CHU de Lille. Ce médecin spécialiste donne plein de conseils pratiques...

Est-ce qu'il faut s'inquiéter quand on fait une syncope ?

C’est vrai que c’est un incident assez fréquent et, le plus souvent sans gravité. Cependant, avant de dire que ce n’est pas grave, il vaut mieux vérifier.
Ce n’est qu’après un interrogatoire policier mené par le médecin, et un examen clinique minutieux que l’on pourra déterminer la cause d’une syncope. Or, il peut arriver qu’une syncope soit le signe avant-coureur d’une maladie grave, une maladie cardiaque notamment, ou même d’une mort subite.
Il est donc très important de ne pas banaliser ce symptôme et d’essayer d’identifier son origine. Car cela peut être grave. Il ne faut pas oublier qu’en France, on compte 30 000 à 40 000 morts subites chaque année. Un nombre important de ces personnes avait fait une syncope avant, et ne l’avait pas prise en compte...

Quelles sont les principales conséquences d'une syncope ?

Les principales conséquences d’une syncope sont d’ordre traumatique. La personne tombe brusquement dans un lieu parfois dangereux, et se blesse. C’est la première conséquence. Ces chutes entraînent souvent des fractures, des blessures, des traumatismes crâniens. C’est-à-dire que, même lorsque la cause de la syncope est bénigne, elle peut quand même entraîner des dommages importants.
Plusieurs enquêtes aux Etats-Unis et en Europe ont montré que la syncope a non seulement un coût financier important du fait des hospitalisations qu’elle provoque ou des arrêts maladies, mais elle a aussi un impact important sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Cela est particulièrement vrai lorsque les épisodes se répètent pouvant générer une anxiété importante ou conduire à une dépression. Sans compter que lorsque les syncopes se répètent, c’est qu’il y a une cause, peut-être cardiaque et donc potentiellement grave.
Il ne faut donc pas attendre la répétition de syncopes pour aller consulter.

Dr Claude Kouakam

Dr Claude Kouakam



publicité