publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Faire une syncope : Un problème de coeur

Publié par : Clémentine Fitaire

Les syncopes d’origine cardiaque, sont les causes les plus sérieuses des syncopes.
Il est important de ne pas les traiter à la légère car elles peuvent être le signe avant-coureur de pathologies graves concernant le coeur, voire de mort subite. Elles peuvent être dues à :

> Des arythmies cardiaques, des troubles du rythme qui entraînent une diminution plus ou moins importante du débit cardiaque, comme les bradycardies ou les tachycardies. Et notamment le bloc auriculo-ventriculaire (aussi connu sous le nom de BAV). Il s’agit d’un défaut de passage du flux excitateur, le courant électrique qui circule des oreillettes aux ventricules.
A l’état normal, un signal électrique est transmis depuis les oreillettes, en direction des ventricules. Lors d’un BAV, le signal électrique ne passe plus. Et le ventricule ne se contracte pas ou très peu. D’où le manque d’oxygénation et la syncope.
Le syndrome d’Adams-Stokes qui peut aller du simple vertige... à la mort subite, en est la parfaite illustration. Il s’agit d’un arrêt brutal et plus ou moins long de l’irrigation du cerveau. Le ralentissement des battements du cœur en est la principale cause.
La torsade de pointes de Dessertenne qui est un trouble du rythme, ou encore la maladie de Bouvert peuvent également provoquer des syncopes.

> Un rétrécissement de l'aorte : la syncope survient alors, surtout à l’effort, associée à d’autres signes comme une fatigabilité ou une gêne respiratoire à l’effort, par exemple. A l'examen clinique, le médecin remarque un souffle cardiaque.


> Une hypertrophie du coeur (cardiopathie obstructive).

> Une angine de poitrine à forme syncopale ou une embolie pulmonaire.

> La tamponnade qui est la compression du cœur à la suite d’un épanchement dans le péricarde.

> Un infarctus du myocarde, à son début, peut aussi provoquer une syncope.



publicité