publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Métiers de la santé : Les femmes dans la santé

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (27. mai 2014)

Sans établir un listing complet de la parité homme/femme des différents métiers de soignants, il apparaît que les femmes sont très présentes, mais sans forcément l'être dans des professions toujours très valorisées...

Les médecins
Le pourcentage des femmes dans la démographie médicale est passé de 24,5 % en 1984, à 42 % en 2013. La chirurgie est délaissée par les femmes : 1/4 des chirurgiens.

Il faut cependant noter qu'à l'Académie nationale de médecine, on compte moins de 10 femmes sur les 120 membres titulaires ; au bureau du Conseil national de l'Ordre national des médecins qu'une femme parmi les 22 membres. Et les femmes chefs de service hospitalier sont très largement minoritaires... L'explication est en partie liée à un phénomène générationnel (la féminisation du monde médical n'est que récente). Mais pas que !

Les infirmiers
La profession est très majoritairement féminine (avec 88 % des effectifs). Un chiffre d'ailleurs constant sur la dernière décennie.

Les sages-femmes
La profession s'est ouverte aux hommes qu'en 1982. On les appelle les accoucheurs ou les maïeuticiens. Ils seraient environ 200 hommes... parmi les quelques 20 000 sages-femmes !

Et des métiers mal valorisés !
Une chose est sûre : si la profession médicale s'est beaucoup féminisée ces dernières années (sans être encore majoritaire), les femmes sont très nombreuses à exercer des soins infirmiers ou être aides-soignantes, ou auxiliaires de vie (dans le domaine social).

En clair, comment expliquer que ce sont surtout des femmes qui se consacrent aux toilettes faites aux personnes âgées, et aux aides apportées aux séniors ? A croire que ces compétences seraient uniquement "réservées"... à la gente féminine.

Une remarque : parmi la population très âgée, on compte beaucoup de femmes, et force est de constater que - de leur propre aveu - beaucoup d'entre elles préfèrent recevoir des soins de personnels féminins. « Je serai très gênée qu'un homme s'occupe de ma toilette intime », avoue Françoise âgée de 82 ans et très dépendante. Sommes-nous là encore dans le préjugé ? Ou tout simplement dans le bon sens ?

En tout cas, ces métiers sont à tort très mal valorisés, ils sont pourtant essentiels, participant pleinement à l'effort de solidarité, et à l'aide indispensable apporté à des personnes dépendantes.

Infographie du Ministère de la santé sur le métier de sage-femme - Juillet 2016
Infographie du Ministère de la santé sur le métier de sage-femme - Juillet 2016



publicité