publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Julie Gayet et Roselyne Bachelot soutiennent le Fonds pour la Santé des Femmes

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Le Fonds pour la Santé des Femmes (FSF) créé en 2015, connaît un formidable essor... En plus de Julie Gayet, comédienne et productrice qui en est la marraine, Michèle André, ancienne secrétaire d'Etat des droits de femmes, est devnue administratrice, et rejoint ainsi Roselyne Bachelot-Narquin qui a apporté son soutien à FSF dès sa création.

La lutte pour l’amélioration de la condition féminine est toujours d’actualité. C’est pour cela que le Collège National des Gynécologues-Obstétriciens (qui rassemble 6 000 médecins) a créé un Fonds pour la Santé des Femmes. Par son engagement, Julie Gayet, soutient toutes les équipes oeuvrant pour le FSF et qui font « un travail de prévention, d'accompagnement, de soin, d'information, d'intervention, de suivi, d'écoute, et de formation, sur notre territoire, comme à l'étranger ».

Le but de ce Fonds pour la Santé des Femmes est aussi de faciliter l’accès des femmes à l’éducation, aux soins de gynécologie et obstétrique, et à la contraception. FSF veut également lutter contre les différents types de violences dont sont victimes beaucoup de femmes, et également former les jeunes filles et jeunes garçons à l’éducation affective et sexuelle. Par ailleurs, les fondateurs de FSF regrettent aussi que les femmes sont aujourd'hui encore trop souvent victimes de problèmes de santé liés à la reproduction, et déplorent que trop de femmes dans le monde perdent la vie en la donnant... C'est aussi pour cette raison que ce Fonds a été mis en place.

Entre 2015 et 2018, le Fonds pour la Santé des Femmes s’est donné 5 principaux objectifs :

1 - Assurer des actions pédagogiques de proximité : « un gynécologue à la rencontre des adolescents ».

2 - Adapter les attentes spécifiques des femmes en situation de handicap, par rapport à leur demande en soins (contraception, dépistage de maladies gynécologiques... et maternité).

3 - Offrir une formation à un minimum de 100 sages-femmes en 10 ans au Tchad.

4 - Créer plusieurs bourses d’études de 3 mois à 1 ans destinées aux médecins et sages-femmes étrangers.

5 - Financer différents programmes de recherche en gynécologie et en obstétrique (sur le cancer de l'utérus, l'endométriose, la prévention de la pré-éclampsie durant la grossesse...).

Pour agir, le Fonds pour la Santé des Femmes a besoin de dons que l'on peut effectuer directement via le site. Rapplelons que 66% du montant des dons est déductible d'un point de vue fiscal ! En devenant mécène du Fonds pour la Santé des Femmes, vous vous engagez à défendre la santé des femmes en France et dans le monde...

Pour plus d'informations, mais aussi pour faire un don : site web du Fonds pour la Santé des Femmes.

 

Fonds pour la Santé des Femmes

Le Fonds pour la Santé des Femmes (FSF) connaît un grand succès depuis sa création en 2015.

 



publicité