publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le vaccin contre le zona : Le virus se réactive

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (19. mai 2015)

Le zona est dû à la réactivation du virus de la varicelle. Cette maladie de peau que l'on a contracté durant l'enfance, se réactive sous une forme particulière : par une éruption cutanée sur un trajet nerveux spécifique. En fait le virus de la varicelle qui se réactive, car après la guérison de la varicelle, le virus reste présent à l'état latent dans des ganglions nerveux. Lors de sa réactivation à l'occasion d'une baisse d'efficacité du système de défense immunitaire, ces virus se multiplient et cheminent le long des fibres nerveuses jusqu'à une région de la peau (ou de muqueuses, en fonction de la zone concernée). C'est alors que surviennent les symptômes du zona.

L'âge et la baisse des défenses immunitaires de la personne favorisent la survenue d'un zona. Mais les causes précises ne sont pas toujours connues. Et la survenue comme la gravité d'un zona sont assez imprévisibles.

Pratiquement toutes les zones du corps peuvent être touchées : la région du thorax (dans plus de 50% des cas), une jambe, le bras, la tête, comme l'oeil (on parle de zona ophtalmique). Un seul côté est généralement concerné. Un zona touchant l'oeil peut être à l'origine de graves complications, surtout si le nerf optique est atteint (baissse plus ou moins importante de l'acuité visuelle).

Les symptômes débutent souvent par des douleurs dans une région précise, sous la forme de picotements, ou de douleurs vives... les boutons rouges (vésicules) apparaissent plus tard. Les douleurs post-zostériennes qui surviennent après, peuvent être bien sûr traitées par des médicaments (anti-inflammatoires, opïoides, antidépresseurs, ou antiépileptiques...), mais au risque de ne pas toujours être de la meilleure efficacité, ou à l'origine d'effets secondaires. D'autant plus que la personne âgée prend souvent déjà pas mal de médicaments.



publicité