publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Problème de santé : réaménager son habitat : Propriétaire, locataire, où se renseigner ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (17. février 2010)

Si vous êtes locataire, vous pouvez, sur présentation d’un dossier médical, demander à votre bailleur de faire les aménagements nécessaires. Expliquez-lui qu’il peut bénéficier auprès de l'ANAH (Agence nationale pour l’habitat*), d’aides financières et d’exonérations fiscales (sous certaines conditions pour ces dernières).

Si vous êtes propriétaire occupant votre logement, vous bénéficiez des mêmes recours auprès de l’ANAH. A savoir : ne commencez pas les travaux avant d’avoir obtenu l’aide sinon votre dossier sera irrecevable. Les aménagements réalisés à titre préventif sont à votre charge.

*Site de l'ANAH, numéro de téléphone : 0 826 80 39 39.

Trouver un logement social

Quelle que soit votre demande (aménagements ou changement d’appartement), si vous habitez dans un logement social, vous devez l’effectuer auprès de l’Opac* de votre lieu de résidence. Votre dossier doit être validé au préalable par un ergothérapeute, mandaté soit par l’Opac, soit par le conseil général si vous bénéficiez de l’APA**. Vous pourrez trouver un ergothérapeute dans les Centres d'information et de conseil sur les aides techniques (CICAT), les centres de rééducation fonctionnelle ou à l'hôpital.

A Paris, 10 % des logements anciens ont déjà bénéficié d’adaptations. Les demandes sont de plus en plus nombreuses et les délais d’attente varient selon la priorité.

*Office public d'aménagement et de construction.
**Allocation personnalisée d'autonomie.

Les différentes allocations

Renseignez-vous auprès :

> de votre Caisse d’allocations familiales (CAF) pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une allocation logement qui pourra servir à financer vos travaux,
> du Conseil général pour l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA) pour les personnes à partir de 60 ans,
> de votre caisse de retraite complémentaire,
> des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), etc.

A lire notre dossier :
> Dépendance, handicap : se faire aider.

L'aide des assurances

Le contrat "dépendance" : proposé par de plus en plus de compagnies d'assurance, il garantit le versement d'une rente ou d'un capital en cas de perte d'autonomie. Mais vous devez cotiser suffisamment tôt pour bénéficier d'un pécule intéressant.

La fédération française des sociétés d'assurance évoque l'option "capital équipement" qui permet aussi le versement d'un capital afin de financer les aménagements nécessaires.

Enfin, il existe une option dépendance dans certains contrats d'assurance-vie qui libère le versement d'une rente dépendance en cas de besoin (AXA).

Le marché est récent et encore immature aussi n'hésitez pas à faire le tour des compagnies d'assurance pour comparer les produits proposés.

A lire aussi nos dossiers :
> Appareil auditif : comment choisir le bon ?
> Tout savoir sur la spondylarthrite ankylosante.
> Petit guide des plantes dépolluantes.




publicité