publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Les morsures de chiens : Quand consulter ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (03. décembre 2014)

Face à une morsure, on se limite trop souvent aux soins médicaux. On oublie d'exiger des visites du chien auprès d'un vétérinaire. Ces visites - au nombre de trois ! - sont en fait importantes pour la santé de la personne victime de la morsure.

En cas de morsure, il faut immédiatement aller consulter, sauf s'il s'agit d'une simple éraflure bien entendu. La salive du chien est très sceptique : elle contient de nombreux germes. La priorité est donc de très bien nettoyer la plaie pour éviter les risques d'infection. Le désinfectant le plus adapté est le Dakin® (à base de produit chloré).

Classiquement, les médecins préfèrent ne pas suturer une plaie par morsure, le risque étant d'enfermer les germes, les microbes, dans la plaie et de provoquer une infection importante. Les médecins préféreront souvent laisser la plaie ouverte si le délabrement n'est pas trop important, et bien désinfecter. Lorsqu'il faut absolument suturer, le chirurgien effectuera des sutures larges.

Les premiers soins


Si la plaie n'est pas trop importante, on doit :
Se laver les mains à l' eau savonneuse,
• Nettoyer la plaie à l'eau et au savon puis bien rincer,
• Appliquer un désinfectant non alcoolisé et non coloré,
• Poser un pansement pour simplement protéger la plaie,
• Et consulter au plus vite un médecin.

Il ne faut pas essayer de refermer la plaie soi-même, ni mettre une pommade antibiotique.
Attention aux plaies faussement rassurantes (en apparence superficielle) surtout au niveau de la main. Le croc du chien peut s'être enfoncé plus qu'on ne le pense, et avoir engendré des lésions profondes, avec au passage un risque local de contamination microbienne.

Une morsure peut engendrer différents risques majeurs : un saignement, une infection, ou une importante altération de la peau parfois sévèrement déchirée.

Et en cas de morsure chez l'enfant :
La morsure de chien chez l'enfant est plus fréquente que chez l'adulte avec des conséquences souvent plus graves. La majeure partie des morsures concerne le visage ou le cou sur des enfants entre 3 et 12 ans.

Les lésions sont souvent profondes et risquent de laisser d'importantes séquelles esthétiques et fonctionnelles. Le plus dangereux est une atteinte des veines et des artères du cou, parfois même une lésion au niveau des vertèbres cervicales. En fonction de la morsure et de ses conséquences, le mieux est d'appeler le 15 ou le 112 (d'un téléphone portable) ou d'amener l'enfant aux urgences.



publicité