publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Médicaments contre la mélanome : qui est à risque ?

Publié par : Elide Achille

Si vous cumulez les facteurs de risque, allez voir encore plus régulièrement votre dermatologue. Ces facteurs de risque dépendent de vos expositions au soleil et de votre phototype.

- D’abord le soleil. On le sait depuis longtemps maintenant : les expositions répétées au soleil ou aux UV artificiels augmentent les risques de mélanome, surtout lorsque l’on a commencé à s’exposer au soleil depuis l’enfance.

- Le nombre des grains de beauté. Si vous avez sur votre corps au moins 50 grains de beauté (naevi) de plus de 2mm, alors, vous êtes considéré comme à risque.

- Lorsqu’il y a des antécédents familiaux. Si quelqu’un dans votre famille, vos parents ou vos frères et sœurs, a déjà développé un mélanome, vous avez davantage de risques.

- Le type de peau. Une peau claire, de phototype I et II est beaucoup plus à risque. Si vous êtes blond(e), les yeux bleus ou châtain aux yeux clairs, ou surtout roux ou auburn ou blond vénitien...

Quel est votre phototype ?

Phototype I : vous avez la peau laiteuse, vous êtes roux ou rousse, et vous avez tendance à "brûler" (coups de soleil), mais ne bronzez jamais.

Phototype II : vous avez la peau claire. Vous "brûlez" et réussissez parfois à atteindre un léger hâle. Vous avez de nombreuses taches de rousseur.

Phototype III : votre peau est claire à mate, elle brûle parfois mais bronze toujours. Vous avez quelques taches de rousseur.

Phototype IV : vous avez la peau mate, elle ne "brûle" jamais et bronze toujours (bronzage foncé). Vous n’avez pas de taches de rousseur.

Phototype V : Votre peau est brune, elle ne "brûle" jamais, bronze toujours et vous n’avez pas de taches de rousseur.

Phototype VI : Vous avez la peau noire.



publicité