publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le pacemaker : le témoignage de Georges

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. décembre 2016)

Georges, 68 ans, vit très bien avec un pacemaker... jusqu'à l'oublier ! Il donne son témoignage

Vous portez un stimulateur cardiaque, pour quelle raison ?

J’avais une valve défectueuse. Je faisais des fibrillations auriculaires, avec des pulsations allant de 44 à 268 par minute. J’étais épuisé. Avec des malaises très angoissants. Mon cardiologue m’a conseillé l’implantation d’un stimulateur cardiaque et je dois dire que j’en suis vraiment très content. C’est vrai que je suis parfois encore assez fatigué, mais je n’ai plus aucun malaise. Je mène désormais une vie tout à fait normale. Evidemment, je ne fais pas beaucoup de sport. Je fatigue trop rapidement. Mais je fais de la marche, un peu de vélo, doucement, et, tant que je n’ai pas à faire de trop gros efforts, je ne suis pas essoufflé.

Votre stimulateur cardiaque vous gène-t-il ?

Absolument pas. Je dois même faire attention, parce que j’ai tendance à totalement oublier que j’en porte un. Ainsi, lorsque je prends l’avion, je passerais volontiers dans les portiques, tout simplement parce que j’oublie mon pacemaker. Je fais attention à ne pas rester trop longtemps dans les portiques de sécurité des magasins. Mais c’est tout. Même le petit boîtier ne me gêne pas. Au début, j’y pensais. J’avais un peu peur. Mais maintenant, cela fait quatre ans que je le porte, et vraiment, c’est comme si je n’avais rien du tout. C’est lorsque je dois aller chez mon cardiologue, pour les visites de contrôle, que je me souviens que j’ai un pacemaker. Le médecin, je dois aller le voir tous les six mois, pour le réglage de l’appareil. C’est tout.

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Cardiologie ou Un médecin vous répond !

publicité