publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le nouveau Plan cancer décevant ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Le Président de la République, François Hollande a lancé le troisième Plan Cancer 2014-2019, en mettant l'accent - entres autres - sur la lutte contre la tabagisme, la réduction du délai d'attente pour passer des examens d'imagerie médicale (IRM), etc. La majorité de ces dispositions futures ont pour but d'essayer de réduire les inégalités face à cette maladie. Mais face à ces mesures annoncées, certaines réserves et critiques commencent déjà à être exprimées...


Le 3ème Plan cancer qui s'organise autour de quatre priorités et décliné en 17 objectifs, a été lancé le 4 février - à l'occasion de la journée mondiale contre le cancer.

L'objectif premier de ce Plan cancer est de répondre aux besoins et aux attentes des personnes malades, en limitant les inégalités face au cancer. Le Plan a notamment pour finalité de favoriser la guérison des patients, en encourageant des diagnostics précoces et en garantissant un accès rapide pour tous. François Hollande a rappelé que les personnes les plus modestes se faisaient moins dépister que les autres, ce qui réduit leurs chances de guérison.

Baisse de temps d'attente pour passer une IRM... vraiment ?
Au sujet de la baisse des temps d'attente pour passer une IRM (examen d'imagerie médicale), annoncée par la Président de la République, le Conseil national de radiologie française a émis quelques réserves sur les moyens prévus : "L'ambition de développer l'IRM ne pourra pas se réaliser avec l'enveloppe évoquée de 15 millions d'euros pour combler le retard Français par rapport à nos partenaires européens (10 IRM par million d'habitants en France contre plus de 20 en Europe). Les besoins, en France, imposent un parc de 1200 à 1300 IRM alors que notre pays n'en a que 650".

Les causes environnementales des cancers oubliées ?

Par ailleurs certaines critiques ont été emises en particulier parce que ce Plan cancer ne prendrait pas assez en compte la prévention environnementale. Si Michèle Rivasi, députée européenne EELV, soutient ce Plan cancer, elle regrette que les questions liées à l'environnement n'aient pas été assez prises en compte : "il faut accentuer la prévention environnementale et cesser de nier le lien entre cancers et pollutions (chimique, atmosphérique, exposition des travailleurs, amiante etc)".


Voir aussi cette vidéo de l'INCa où figure les chiffres importants concernant les cancers :

Sources :
- Ministère des affaires sociales et de la Santé
- Institut National du Cancer

- Conseil national de radiologie française, communiqué du 06/02/2014.

> Dépistage du cancer du sein
> Dépistage du cancer du col de l'utérus
> Dépistage du cancer du colon



publicité