publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La radioembolisation pour traiter certains cancers du foie : comment ça se passe ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juin 2015)

La radioembolisation ou radiothérapie interne sélective consiste à injecter des microbilles radio-actives qui vont agir localement sur les cellules cancéreuses présentes dans le foie. Cette intervention ne nécessite généralement pas d’anesthésie générale, on administre simplement un produit qui met le patient dans les « vapes » (en terme plus médical, on parle de sédation consciente).

En fait, les choses se passent en 2 temps (en 2 séances à 15 jours d’intervalle environ).

Tout d’abord, l’opérateur doit commencer par bien visualiser la circulation du foie en opacifiant les vaisseaux hépatiques. Pour cela, le radiologue enfile un cathéter par une artère située en haut de la cuisse, dans l’aine (artère fémorale) jusque dans les artères du foie. Puis l’extrémité du cathéter est remontée jusqu’en dans les artères du foie où un produit opaque est injecté. En effectuant dans le même temps un scanner, on visualise les vaisseaux hépatiques ainsi que les régions du foie touchées par le cancer. Le médecin va également injecter dans les vaisseaux du foie,  quelques microbilles pour s’assurer qu’elles ne passent pas en dehors du foie (vers d’autres organes, comme les poumons, l’estomac…).

Puis dans un deuxième temps (15 jours après), le patient retourne à l’hôpital, pour que l’opérateur injecte dans les vaisseaux hépatiques les microbilles radio-actives (à base d’yttrium-90). Celles-ci vont se loger dans de très fins capillaires tout près des cellules cancéreuses qui seront irradiées et donc détruites. Cette intervention dure environ une heure à heure et demie. Le patient reste hospitalisé un à deux jours.




publicité