publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

La radioembolisation

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (02. juin 2015)

© Jupiterimages/iStockphoto

La meilleure façon de traiter un cancer qui se développe dans le foie, est de réaliser une opération chirurgicale pour ôter cette tumeur. Mais quand cela s’avère impossible, d’autres traitements sont envisagés, comme la chimiothérapie, mais aussi la destruction directe des cellules cancéreuses par la chaleur (sonde micro-ondes, de radiofréquences), par le froid (cryothérapie), par l’injection locale d’éthanol… ou encore par radioembolisation. Parmi ces traitements qui sont encore à l’étude pour optimiser leur efficacité, la radioembilisation – on parle aussi de radiothérapie interne sélective, apparaît comme une voie assez prometteuse faisant l’objet de nombreux travaux.

La radiothérapie externe du foie étant difficile au risque d’être trop nocive, mal ciblée, la radioembolisation apparaît comme une alternative intéressante. Son but : délivrer des rayons via des micro-billes radioactives injectées dans le foie, afin de détruire les cellules cancéreuses. En fait ces micro-billes sont injectées dans le foie, via la circulation sanguine, et atteignent ainsi la ou les tumeurs à traiter.

La radioembolisation est aujourd’hui surtout utilisée pour traiter certains cancers du foie. Ce traitement est surtout indiqué pour des patients souffrant de métastases au foie (dont l’origine est un cancer du côlon). Cette intervention qui s’effectue à l’hôpital dans un service de radiologie interventionnelle, est indiquée chez des patients ne pouvant être opérés.

Cela fait plus de 10 ans que cette technique est à l’étude et a déjà été utilisée chez de nombreux patients. Au congrès spécialisé en cancérologie de l’ASCO 2015 (Chicago – Etats-Unis), des résultats intéressants ont été présentés par le professeur Peter Gibbs, oncologue australien, quand la radioembolisation est associée à une chimiothérapie.




publicité