publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Recherche sur l’embryon : le Parlement a adopté le texte

Publié par : Dr. Nicolas Evrard

Après deux jours de débat, le 16 juillet 2013 le Parlement a définitivement adopté le texte qui autorise la recherche sur l'embryon et les cellules souches en France. Ce projet de loi élargit le cadre juridique sur l'interdiction de la recherche actuellement en vigueur en France.

Oui à l'autorisation encadrée

Cette proposition de loi, proposée par les radicaux de gauche, fait évoluer le dispositif d'interdiction de la recherche sur l'embryon et les cellules souches en vigueur depuis 2004 : de l'interdiction sous dérogations, on passe à l'autorisation encadrée, strictement contrôlée par l'Agence de la biomédecine.

Maladies dégénératives : un nouvel espoir

Cette loi devrait permettre un développement des recherches sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires, permettant de mettre au point de nouvelles thérapies pour traiter certaines maladies dégénératives et incurables telles que l'Alzheimer ou le Parkinson.

" L'enjeu, c'est la médecine régénérative et la thérapie cellulaire. Pensez à ceux de nos concitoyens malades qui attendent, qui espèrent des thérapies nouvelles " a expliqué Roger-Gérard Schwartzenberg, le président du groupe des radicaux de gauche.


Source :
Recherche, sciences et techniques : recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires, dossier en ligne sur le site du Sénat.

 

A lire aussi :
>
Les cellules souches
>
Le don et greffe de sang de cordon
 



publicité