publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Calculs urinaires... éviter la récidive ! : Les personnes les plus vulnérables

Publié par : Elide Achille (10. août 2015)

Quelles sont les personnes les plus vulnérables, les plus exposées aux calculs urinaires ?
En premier lieu, celles qui ont déjà eu un calcul, puisque au moins la moitié d’entre elles auront une récidive dans les 10 ans malgré les mesures préventives. Les facteurs de risque dépendent ensuite du type chimique de calcul.

Attention à certaines maladies...

Pour les calculs de calcium, une récidive peut être due à une maladie des glandes parathyroïdes, une prédisposition génétique, ou une immobilisation prolongée.

Pour les calculs d’oxalate de calcium, il peut s'agir de prédispositions génétiques et d’un mode d’alimentation de type « occidental » trop riche en calories, en sucres raffinés, en sel et en protides.

En cas de calculs d'acide urique, les récidives sont provoquées par des prédispositions génétiques, par un pH urinaire acide, par une alimentation trop riche en purines, ou encore par une maladie de la goutte.

Pour les calculs de phosphates ammoniaco-magnésiens, il peut s'agir d’infections urinaires à germes uréasiques (en particulier chez les femmes).

Quant aux calculs de cystine, leur cause est clairement familiale.

Enfin, toutes les personnes qui ont une pathologie entraînant une mauvaise évacuation de l’urine dans une partie de l’appareil urinaire sont particulièrement vulnérables aux calculs urinaires.



publicité