publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Calculs urinaires... éviter la récidive ! : Quelle eau boire en cas de calcul urinaire ?

Publié par : Elide Achille (10. août 2015)

Interview du Dr Ilya Savatovsky, urologue.
Il indique quelle eau boire en cas de calcul urinaire pour éviter une récidive...

Pourquoi boire est-il important en cas de prédisposition aux calculs urinaires ?
Il y a une règle commune que toutes les personnes souffrant de calculs doivent suivre : il faut beaucoup boire. Quel que soit le type de calcul, le but à atteindre est d’uriner un volume quotidien suffisant afin de diluer le plus possible les corps chimiques susceptibles de cristalliser.

Combien et quand faut-il boire ?
L’idéal est de boire une quantité de liquides permettant d’uriner au moins 2 litres par jour. Il faut boire de façon régulière, pendant toute la journée et, si possible, aussi pendant la nuit surtout en cas de calculs d'acide urique et cystiniques, pour maintenir une bonne diurèse et un pH alcalin tout au long des 24 heures.

En été, et en cas d’activité physique, il faut augmenter les apports hydriques, pour compenser les pertes avec la transpiration.
Quand il fait très chaud, on peut perdre jusqu’à 2 ou 3 litres par jour par la transpiration, à compenser par des boissons. Un bon test est la couleur de l'urine : si elle est suffisamment diluée, elle est incolore.

Quelle eau boire en cas de calcul urinaire pour éviter une récidive ?
Le type d’eau indiqué dépend de la nature des calculs. En cas de calculs d'acide urique, il faut boire des eaux contenant du bicarbonate de sodium (Vichy Saint-Yorre, Vichy Célestins, Quezac, Badoit).
En cas de calculs de calcium, l'eau du robinet en France convient tout à fait, car sa teneur en calcium est modérée.
Si on veut consommer de l'eau en bouteille, il faut éviter l’eau de Vittel et de Contrexeville, qui contiennent pas mal de calcium, et privilégier plutôt des eaux avec des teneurs en calcium, sodium et bicarbonate faibles, comme la Volvic. La composition chimique des eaux est indiquée sur l’étiquette !

Il faut également ne pas oublier qu’il y a de l'eau ailleurs que dans l'eau ! Tous les apports en eau sont les bienvenus : infusions, jus de fruits... mais aussi fruits, légumes, soupes, etc. Tout compte et ce qui est important est la diurèse (la quantité d'urine) !

Et le thé... ou l'alcool ?

Il faut éviter les boissons alcoolisées qui ont un effet déshydratant. Il faut aussi éviter le thé trop fort qui est source d’oxalates, pour les personnes qui ont ce type de calculs.

Sources et notes :
> Savatovsky I., Les calculs urinaires : comment les soigner, comment les prévenir, éd. Odile Jacob, 2012.
> Michel Daudon, Les lithiases urinaires médicamenteuses, Progrès en Urologie, 1999.



publicité