publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Environnement : Et les jeunes mamans aussi

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (26. décembre 2008)

Onmeda : Cette préoccupation des jeunes femmes sur les questions d’environnement continue avec l’arrivée de leur enfant... Peut-on agir concrètement à ce niveau-là ?

Nathalie Kosciusko-Morizet : Oui, on le voit bien, par exemple, sur la consommation des petits pots pour bébés. Il y a un marché des petits pots bio qui est absolument énorme. On le voit également avec le développement du marché des couches lavables ou de la layette en coton bio. Les jeunes femmes sont très attentives à ces questions et désireuses de faire des choses.

Or, quand on apprend aux jeunes mamans à changer une couche, on leur montre avec une couche jetable. De même dans les crèches municipales. Très peu sont passées aux couches lavables. La ville ferait pourtant des économies, d’autant plus que maintenant, avec les nouvelles normes, c’est la municipalité qui paie les couches. Avec les couches lavables, il suffit d’avoir une machine à laver. Ce qui est le cas de toute façon, puisque dans les crèches il y a beaucoup de linge.

Yolaine de la Bigne : Oui c’est vrai, mais il y a peut-être aussi un problème d’information. On s’imagine que les couches lavables, c’est comme autrefois dans les années 50, que c’est un retour en arrière. C’est l’un des problèmes que pose l’enjeu écologique : avancer et non reculer, convaincre les gens que l’on peut vivre bien et avec du confort tout en respectant la planète, que l’on n’est pas obligé de s’éclairer à la bougie et de faire des heures de lessives à la main et à l’ eau froide !

 

A lire aussi notre dossier :
> Manger bio : meilleur pour la santé ?

Interview avec Nathalie Kosciusko-Morizet et Yolaine de la Bigne

Interview avec Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'Etat à l'Ecologie, et Yolaine de la Bigne, fondatrice et directrice de Néoplanète © ST



publicité