publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Etre en meilleure santé grâce aux nouvelles technologies : Les objets connectés pour la santé

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (06. mai 2015)

Interview de Denise Silber, specialiste de la santé digitale et fondatrice du congrès Doctors 2.0 & You, qui s'est tenu à Paris le 4-5 juin 2015.

Pour le grand public, quel sera le plus grand changement apporté par l'essor de la e-santé et des objets connectés ces prochaines années ?

Denise Silber : Prenons le cas d'abord du patient chronique. Ce sera de plus en plus, la fin de l'isolement. Grâce aux réseaux sociaux, le patient peut partager avec d'autres, où qu'ils se situent et quelle que soit l'heure. C'est non seulement un soutien par le contact humain, mais aussi l'accès pour lui à des ressources et informations médicales mieux adaptées.
De plus en plus d'informations médicales deviennent transparentes, qu'elles concernent des statistiques d'activité des établissements de soins, des professionnels, des médicaments... et toutes ces informations circulent plus facilement aujourd'hui.
De leur côté, les professionnels de la santé seront dans le futur mieux coordonnés entre eux aussi, grâce à cette circulation des informations (malgré quelques lenteurs au démarrage).
Par ailleurs, des applications mobiles de plus en plus pointues, apporteront un complément utile pour le diagnostic, voire pour le suivi, et devraient réduire les oublis et erreurs.

Quid des personnes en bonne santé... ?

D. S. : On ira vers une meilleure prévention pour que les personnes en bonne santé puissent le rester longtemps. Là aussi, les applications mobiles savent de mieux en mieux nous encourager à rester en forme, à bien manger, à bien dormir... grâce à ce que nous appelons les principes de la "gamification".
L'utilisation de techniques de multi-media nous encouragent à nous servir de ces outils et autres objets connectés tous les jours.
Et enfin, je pense que les deux univers, celui des patients et celui des personnes en bonne santé vont se rejoindre, avec le vieillissement des "geeks."

© Denise Silber

© Denise Silber



publicité