publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Sclérose en plaques & sports d’hiver : nos conseils

Publié par : Dorothee Gebele (25. janvier 2017)

Que vous préfériez le ski de fond ou le ski alpin, voisi quelques conseils pour pratiquer les sports d'hiver dans de bonnes conditions !

1) Préparez-vous !

  • Une bonne préparation
    La préparation est indispensable. Aussi, un entraînement d’endurance vous permet d’améliorer votre condition physique. Le vélo ou la marche nordique se prêtent particulièrement bien. Important : ne forcez pas et n’essayez pas d’aller au-delà de vos capacités mais augmentez progressivement vos performances. Ecoutez votre corps et faites régulièrement des pauses !
  • Tomber, ça s’apprend !
    Entraînez-vous donc déjà à la maison (sans ski) à tomber et à vous relever si vous vous en sentez capables physiquement : Mettez-vous debout et laissez-vous lentement tomber, en lassant vos fesses doucement tomber vers le sol, comme si vous vouliez vous asseoir sur un petit tabouret. A la fin, vous devriez être assis par terre, avec les genoux pliés. Pour vous relever, vous ramenez les pieds vers vous et posez les pieds parallèlement sur le sol. Maintenant, aidez vous de vos mains, en les poussant dans le sol, pour vous relever, mais en utilisant principalement la force de vos jambes.
  • Flexibilité et mobilité
    Ils sont importants pour le sport du ski. C’est pourquoi vous devriez également travailler votre mobilité en plus de l’endurance. A vous les exercices de gymnastique !

2) Pas d'action solitaire

Veillez à partir toujours accompagné sur la piste, même si vous êtes très expérimenté. Ainsi, en cas de chute, vous aurez tout de suite quelqu’un à votre côté pour vous aider.

3) Choisissez de la bonne compagnie

Idéalement, votre accompagnateur devrait skier derrière vous afin de vous avoir dans son champ de vision.

Profitez de vos vacances de ski !

Quelle que soit la forme de ski pour laquelle vous opterez : ne vous mettez pas la pression, mais profitez de votre séjour ! Aussi, durant la journée, il est important de trouver la bonne balance entre activité et repos : ainsi vous profiterez également de vos soirées au lieu de tomber de fatigue une fois de retour de la piste, et en plus vous rentrerez reposé de vos vacances !

Il ne fait pas beau ? Offrez-vous donc une petite pause sportive et profitez-en pour faire du cocooning ou pour découvrir la région.

Dans quels cas faut-il renoncer au ski ?

A moins que d’autres facteurs médicaux ne s’opposent à l’activité de ski, il n’y a pas de raison de s’interdire ce plaisir sportif en cas de sclérose en plaques. Cependant, dans le cas d’une poussée, vous devriez renoncer au sport pendant trois à quatre semaines, donc également au ski. Ce qui n’empêche pas certains exercices physiothérapeutiques précis et adaptés à votre situation.
 

En images : 8 exercices avant de faire du ski

Note : ces exercices ne sont pas spécialement conçues pour des patients atteints de SEP. Avant d'entreprendre un quelconque entraînement, consultez votre médecin !

Vous souhaitez réagir, partager votre expérience ou poser une question ? Rendez-vous dans nos FORUMS Neurologie, SportHandicap ou Un médecin vous répond !

A lire aussi :

Bien se préparer pour les sports d’hiver
Sport d'hiver : conseils pour que tout se passe bien
Randonnée en raquettes
Snowboard : avantages et contre-indications



publicité