publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Se débarrasser de son acné ! : Les solutions

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. août 2011)

Même si le manque d’hygiène à proprement parler n’est pas la cause de l’acné, certains règles d’hygiène peuvent constituer une bonne prévention. Parmi les solutions : la toilette doit être effectuée avec des produits doux. Les savons classiques sont alcalins et donc irritants.

Notre conseil pratique :
Le savon de Marseille, connu pour ses vertus bactéricide, est à éviter formellement ! Il assèche la peau et stimule donc, en retour, la production de sébum. Il est conseillé d’utiliser des savons au PH acide : savons surgras, enrichis en glycérine ou en huile d’amande douce.

Soins dermato

Les nettoyages de peau sont à la fois préventifs et curatifs. Et ils ne présentent pas d’effet secondaire !

L’intervention d’un médecin ou plus spécifiquement d’un dermatologue peut être nécessaire. Celui-ci ouvre les microkystes et les comédons, à l’aide d’un bistouri spécial. Certaines lésions sont expulsées avec les doigts mais toujours avec des compresses stériles. On applique ensuite de l’acide trichloracétique qui évite le renouvellement des boutons. L’idéal est de renouveler l’opération tous les 15 jours, jusqu’à la disparition des lésions.

Notre conseil pratique :
Une peau grasse doit toujours être hydratée. Il ne faut jamais la "décaper". Si la peau grasse est desséchée, elle produira d’autant plus de sébum pour compenser. Utilisez bien les produits de soins et de cosmétologie indiqués par le médecin.

Traitements locaux

Pour éviter les poussées d'acnée, il faut premièrement d’évacuer les bouchons de sébum. Pour cela, de nombreux produits : pommades, gels, crèmes... la plupart sur ordonnance. Ils ont pour mission de freiner le développement des bactéries (c’est le cas des antiseptiques ou des antibiotiques) ou de réduire la sécrétion de sébum (c’est le cas des rétinoïdes).

Sont recommandés les produits à base de vitamine A : des acides de fruits, de leur petit nom : AHA, CHA, BétaHA. Ces acides aident à faire fondre le sébum.

Également préconisé : le péroxyde de benzoyle (les fameux Panoxyl®, Effacné®, Eclaran®, Cutacnyl®, Brevoxyl®, ou Pannogel® connus aussi pour tacher les vêtements et les taies d’oreiller !). Tous ces produits aident à faire sauter le bouchon de sébum et donc, à éviter que les microbes ne viennent jouer les surinfections.

Notre conseil :
Tous ces produits sont des médicaments. Et comme tout médicament, ils peuvent présenter des effets secondaires, notamment une photosensibilisation. Il faudra donc éviter toute exposition au soleil pendant la durée du traitement.

Médicaments par voie orale

En cas d’acné sévère, le dermatologue peut proposer trois types de traitements : Les antibiotiques, les rétinoïdes et les traitements hormonaux.

Les antibiotiques : Ils servent à limiter le développement des bactéries dans les follicules pilo-sébacés. Les classes les plus utilisées sont les tétracyclines. Attention : les cyclines sont contre-indiquées chez la femme enceinte.

Les rétinoïdes : le Roaccutane® est sorti dans les années 80 et a révolutionné, à lui seul, le traitement de l’acné, avec 85 % de réussite. Mais attention il présente des effets secondaires. Il est hautement tératogène. En clair, il peut entraîner des malformations congénitales graves chez un futur bébé, notamment au niveau du système nerveux, des oreilles et du système cardio-vasculaire. Il est donc très important d’associer une contraception rigoureuse chez les filles ou les femmes, pendant toute la durée du traitement. La patiente doit s'engager à prendre une contraception efficace si elle prend ce médicament. Elle remplit et signe un formulaire pour le médecin, certifiant qu'elle est bien informée des précautions à prendre. Les autres effets secondaires sont : une peau sèche, des démangeaisons, des saignements de nez...

Laser pour... les cicatrices

Les cicatrices d’acné sont difficiles à faire partir. Il existe cependant des traitements efficaces par laser qui sont de deux types :

> Le laser CO2 ultra-pulsé, efficace, mais l’abrasion puissante peut entraîner des rougeurs pendant plus de deux mois... Une seule séance est généralement suffisante.

> Le laser à faisceaux fractionnés qui frappe de petites surfaces, laissant des espaces de peau saine. Il présente l’avantage d’une cicatrisation assez rapide, des rougeurs moins importantes pendant quinze jours. Il faut en principe prévoir deux à trois séances.

 

Lire aussi nos dossiers :
> Les cicatrices d'acné : que faire ?
> Zona : s'en débarasser au plus vite.



publicité