publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Tout savoir sur le pacemaker : Risques et précautions

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (05. août 2014)

Il existe très peu de risques secondaires à la pose d’un stimulateur cardiaque. Le geste opératoire est maintenant bien rôdé. Cependant, il s’agit toujours d’un corps étranger introduit dans l’organisme. Notamment les sondes en milieu vasculaire, dans les veines.

Le risque le plus redouté des médecins et des patients, est le risque infectieux. Il est rare, mais pas nul. On l’estime à 2%, malgré toutes les précautions prises par les équipes médicales. C’est la raison pour laquelle le stimulateur cardiaque ne doit être posé que sur des indications très rigoureuses. Il faut bien calculer le rapport bénéfices/risques. Lorsqu’un problème infectieux survient, c’est tout le matériel implanté qui doit être retiré, le temps d’un traitement antibiotique important. Ce n’est qu’après un traitement d’au moins trois semaines, que l’implantation pourra être renouvelée.

Parmi les risques moins importants, il y a aussi les risques cutanés. Chez les personnes très maigres, la peau peut se fragiliser.

Il peut arriver également que les sondes se déplacent.
Tous ces risques sont rares. Mais on estime que 5% des patients implantés auront des problèmes plus ou moins importants.

Les précautions à prendre

Il y a peu de précautions à prendre. Il faut cependant prendre garde aux interférences électromagnétiques.

> Lorsque vous devez passer dans un portique de détection, présentez votre carte de porteur d'un stimulateur, le passage vous sera épargné. Le risque d’une perturbation est minime, mais il est toujours possible que cela déclenche les alarmes et surtout que cela dérègle les paramètres du stimulateur cardiaque.

> De même, il est conseillé d'éviter la proximité des plaques de chauffage à induction, ou la pratique de la soudure à l’arc.

> Il est, de même, préférable de tenir son téléphone portable à distance du pacemaker.

> Il est également conseillé de ne pas s'exposer trop au soleil. Les risques de brûlures sont augmentés par la présence d’une masse métallique pouvant stocker la chaleur en sous-cutané.

> Malgré les idées reçues, l’usage du four à micro- ondes n’est absolument pas dangereux.

Le principal conseil est cependant d’ordre médical. La première précaution à prendre est un bon suivi médical. C’est-à-dire un suivi régulier : tous les trois ou six mois.

La pratique d'un sport

Rien ne vous empêche, si vous êtes porteur d’un stimulateur cardiaque, de pratiquer le sport de votre choix.

Certains sports sont, cependant, déconseillés : tous les sports qui pourraient avoir pour effet de déplacer le boîtier. Il s’agit notamment du tennis ou du golf. Cependant, les porteurs de pacemaker n’étant pas, dans la plupart des cas, des athlètes de haut niveau, une pratique raisonnable de ces sports n’est pas interdite.

De même, les chasseurs devront demander que le boîtier soit implanté du côté de la clavicule qui ne leur sert pas à caler la crosse de leur fusil. Il faut en parler avec le chirurgien, avant l'intervention.

A lire aussi notre dossier :
> Savoir réagir vite en cas d'attaque cérébrale.



publicité