publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Après un cancer du sein, quelle surveillance ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (18. novembre 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

En France, chaque année, on diagnostique près de 50 000 cancers du sein. Il est le plus fréquent des cancers féminins. Heureusement, aujourd'hui on détecte les tumeurs de plus en plus tôt et les traitements ont fait des énormes progrès. Si de plus en plus de femmes ont un cancer du sein, de plus en plus en guérissent.

Après le traitement plus ou moins long, souvent difficile, d'un cancer du sein, la surveillance médicale est très importante.

Les patientes éprouvées par la maladie et les différentes thérapies, vivent avec une crainte permanente : la récidive.

L’après cancer du sein suscite un tas de questions sur la façon d’appréhender la vie après avoir été atteinte d’une telle maladie. Comment me faire suivre pour que le cancer ne revienne pas ? Combien de temps les effets secondaires d’une chimiothérapie vont-ils durer ? Mes cheveux vont-ils repousser comme avant ?

Toutes ces questions, ce sont des milliers de femmes qui se les posent. Toutes ces combattantes du cancer du sein veulent savoir quelle sera la suite et surtout comment éviter que ce mal ne revienne. Parmi elles, certaines de nos lectrices pour qui nous avons organisé une séance questions-réponses avec un expert, le Docteur Marc Espié, oncologue. Lisez ses réponses concernant la suite du cancer du sein et de ses traitements, et la surveillance médicale.

Vous pouvez aussi visionner l'interview vidéo de ce médecin spécialiste ! Dans cette interview vidéo exclusive, le Dr Marc Espé, cancérolgue, explique quelle est la meilleure surveillance après un traitement du cancer du sein. Il donne de nombreux conseils pratiques :

Surveillance après un cancer du sein : Interview avec le Dr. Marc Espié


Images/Montage : Florent Catteau.
Musique : El Grego Loco - "François 1er".

Auteurs : Clémentine Fitaire et Dr Nicolas Evrard.
Consultant expert : Docteur Marc Espié,
Responsable de l'Unité Fonctionnelle du Centre des Maladies du Sein, à l'hôpital Saint-Louis (Paris).
Novembre 2010.



publicité