publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Torticolis : que faire ? : Les solutions

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (04. août 2014)

Quand survient le torticolis, il existe des gestes simples pour que la douleur soit diminuée : tout d'abord, il faut s'allonger pour se détendre et mettre sa tête au repos. On peut aussi utiliser une source de chaleur (bouillotte, sèche-cheveu...) pour décontracter ses muscles.

Ensuite, pour immobiliser la colonne cervicale, on peut se fabriquer un collier de fortune avec l'aide d'un journal et d'un foulard.

Enfin, consultez dès que possible votre médecin généraliste ou votre rhumatologue ! Il évaluera l'importance de la contracture et recherchera des signes de gravité (troubles neurologiques, fièvre...) de façon à s'assurer qu'il n'existe pas de maladie grave, ni d'affection post-traumatique.

Les traitements


Dans le cas d'un torticolis passager, votre médecin vous prescrira un collier en mousse ou en dur (minerve), pour immobiliser votre colonne cervicale ; un traitement antalgique puissant pour la douleur et des décontractants musculaires.

Dans le cas d'un torticolis spasmodique, votre médecin pourra vous proposer des injections de toxine botulinique au niveau des muscles contractés, ainsi qu'un traitement agissant sur le système nerveux, ou encore de la rééducation.

Comment le prévenir ?


Quand on est sujet au torticolis, mieux vaut avoir une bonne hygiène de vie, et faire du sport. Pour les personnes qui restent en station assise prolongée, il est important de mobiliser régulièrement ses muscles du cou (pencher la tête en avant et arrière, et sur les côtés).

Pensez aussi à bien protéger votre cou des courants d'air, du froid humide par un foulard ou une écharpe. Pensez à dormir sur un oreiller suffisamment ferme, mais qui ne « casse pas le cou » pour permettre une bonne relaxation nocturne. Enfin, utilisez des exercices de relaxation comme le yoga, par exemple.



publicité