publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus : les réponses à vos questions : Le frottis de dépistage

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (13. septembre 2011)

kashiouska : A quelle fréquence dois-je faire un frottis ?
Dr David Elia : Les recommandations faites aux médecins sont de pratiquer un frottis tous les 2-3 ans. Je considère pour ma part que ce délai est trop long et je pratique les frottis au rythme d'une fois par an.

miudinha : Après des résultats de frottis anormaux, combien de temps faut-il attendre avant d'en faire un suivant ?

Dr David Elia : C'est très variable d'une femme à l'autre, n'oublions pas que 80% des femmes savent spontanément se défendre contre les HPV grâce à la production d'anticorps qui vont éliminer le HPV. Le problème est celui des 20% de femmes dont les anticorps sont insuffisants et qui donc ne vont pas réussir à éliminer le virus, et qui pourra alors continuer son agression.

Cela dit, on a en général largement le temps de réagir à partir du moment où le frottis est anormal, pour peu qu'il ait été pratiqué régulièrement, et que les frottis précédents aient été normaux.

miudinha : Mes derniers résultats de frottis étaient anormaux, quelles sont les causes possibles ?

Dr David Elia : Les frottis peuvent être anormaux. Ils témoignent soit d'une infection à HPV, soit d'une infection banale ( mycose). En général, ces derniers frottis, non franchement anormaux, sont classés ASCUS. Dans ce cas précis, on procédera à une recherche ADN de HPV (Test HPV) qui permettra de savoir si oui ou non, l'anomalie est causée par une infection à HPV. Ce test est alors remboursé par la sécurité sociale.

meline004 : Comment lire les résultats d'un frottis qui sont souvent incompréhensibles ?

Dr David Elia : C'est vrai que les conclusions sont souvent écrites dans un jargon médical auquel votre médecin se réfère. Une bonne communication entre vous et lui devrait vous rendre les choses plus faciles : un coup de téléphone à votre médecin lui permettra de vous décoder, si nécessaire, les conclusions de votre frottis.

Voir aussi cette vidéo, dans laquelle le Pr Bernard Hédon, gynécologue-obstétricien au CHU de Montpellier et Président du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français, explique tout ce qu'il faut savoir sur le frottis :

Question gynéco



publicité