publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

L'alimentation de l'enfant : Équilibrer le déjeuner et le dîner

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (09. décembre 2014)

Il faut prendre en compte la composition du déjeuner afin d'imaginer un dîner équilibré. Si l'enfant a mangé de la viande à midi, inutile de lui donner des protéines à dîner. On doit aussi éviter de lui servir des pâtes ou du riz s'il en a mangé à déjeuner.

 

Le petit-déjeuner

Indispensable, il reconstitue les réserves épuisées pendant la nuit et fournit l'énergie nécessaire pour être en forme pendant la matinée. Il peut comprendre un produit céréalier (tartines ou céréales peu sucrées), un produit laitier (lait, yaourt, fromage blanc), un fruit, croqué ou pressé, ou un jus de fruit "sans sucre ajouté".

 

Le goûter

Véritable pause réconfort au retour de l'école, il permet à l'enfant de reprendre des forces en attendant le dîner. Il doit être adapté en fonction des autres repas et représenter environ 15% de l'apport énergétique journalier. Un goûter idéal comporte 1 ou 2 aliments parmi les groupes suivants : fruits, produits laitiers (pas trop gras) et produits céréaliers. Les viennoiseries, barres chocolatées et autres gâteaux sont uniquement une solution de dépannage. Mais ces aliments apportent beaucoup de calories sans grande valeur nutritive.

 

Et les sucreries ?

Quelques sucreries, du chocolat ou des biscuits font partie de l' alimentation de l'enfant, à condition bien sûr de ne pas en abuser. De manière générale, évitez les confiseries avant un repas, et n'utilisez pas le sucre comme récompense, mais plutôt comme un moment de plaisir.

A voir : 10 règles pour une alimentation saine et équilibrée :



publicité