publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Bien le préparer à l’arrivée du deuxième enfant : Quand et comment annoncer l’arrivée d’un autre enfant ?

Publié par : Clémentine Fitaire (08. septembre 2011)

Souvent l’arrivée d’un deuxième enfant, ou troisième ou plus, demande d’anticiper et de préparer son arrivée.

Quand l'annoncer ?

L’ annonce de la grossesse doit se faire en fonction de l’âge du premier. S’il est vraiment très petit, il n’est pas utile de le lui annoncer dès le premier jour de grossesse. Attendez quelques semaines avant de le lui dire. Par exemple, quand le ventre de maman s’arrondit un peu. Cela ne veut pas dire qu’il faut qu’il soit le dernier informé.
Essayez de choisir un moment calme, par exemple pendant le week-end, pour lui annoncer la nouvelle en présence du papa. Ainsi, vous aurez tout le temps pour répondre à ses questions.

Toutefois, si vous avez des premiers symptômes difficilement camouflables, comme des nausées, vous pouvez préparer le terrain plus tôt. De manière générale, avant de commencer à l’évoquer autour de vous, dites-lui qu’il/elle va devenir grand frère ou grande sœur.
Ne sous-estimez pas votre enfant, il a des capacités de compréhension très développées. Ne lui faites pas l’affront d’en parler à tout le monde, sauf à lui.

 

Comment l'annoncer ?

Jusque là, votre bébé vous a eu pour lui tout seul. S’il est tout petit, il ne peut même pas imaginer qu’il existe une autre configuration que « maman, papa et lui ». C’est pour cela que vous devez lui annoncer l’arrivée du petit frère ou de la petite sœur avec beaucoup de précautions.
Montrez-lui les autres fratries composées de deux enfants ou plus. Insistez sur les points positifs d’une famille composée de plus d’un enfant.

Vous pouvez vous faire aider par des ouvrages appropriés, en rapport avec son âge.

Ne soyez pas vague, car les enfants ont une imagination débordante, et ils ont vite fait d’inventer les informations qu’ils n’ont pas à leur disposition. L’une des craintes les plus courantes est que les parents l’« échangent » avec le futur bébé. Notamment, si vous vous êtes déjà débarrassés d’objets en les remplaçant par des nouveaux. Ne le laissez pas entretenir cette peur en lui expliquant la différence entre les objets matériels et les humains, et en insistant sur l’amour que vous lui portez.

L'arrivée d'un petit frère ou d'une petite soeur

Evitez les erreurs communément commises, comme celle de lui promettre un petit frère ou une petite soeur pour jouer. Lorsque le bébé vient au monde, il y a de grandes chances pour qu’il soit totalement inintéressant pendant la première année, parfois un peu plus longtemps. Montrez-lui des bébés afin qu’il les visualise et sache que ce n’est ni un jouet, ni une poupée. Ce n’est pas non plus un camarade de jeux, du moins dans les premiers temps.

Ne dites surtout pas à votre premier que vous avez décidé d’un deuxième enfant pour lui faire plaisir. D’une part ce n’est pas tout à fait vrai, même si vous avez pensé à l’avenir de votre enfant en lui permettant de ne pas rester seul. D’autre part, il est inutile de charger votre premier avec une aussi grande implication culpabilisante.



publicité