publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pour ou contre les devoirs de vacances ? : L'avis d'un prof

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. juillet 2014)

L’avis d’Agnès, professeur de français dans un collège, sur le fameux "cahier des vacances".

Que pensez-vous des devoirs de vacances ?
Je dirais, sans vouloir me défausser, que je suis pour et que je suis contre. Je suis pour, dans la mesure où, à certains moments de la vie scolaire, par exemple avant l’entrée en sixième, il est bon de maintenir les acquis de l’année.
Mais inciter son enfant à lire ou à écrire, ce n’est pas forcément lui imposer des livres qu’il n’a pas envie de lire ou lui faire faire des dictées. Il y a d’autres moyens.
Et je suis contre, dans la mesure où le temps des vacances est un temps de repos nécessaire à l’enfant. Ce n’est pas parce qu’il ne fait pas de devoirs qu’il oublie ce qu’il a appris. Un enfant, ça apprend tout le temps.

Comment inciter un enfant à lire, quand il n'en a pas envie ?
En lui racontant les livres. Daniel Pennac l'a très bien montré dans son livre "Comme un roman". Lui, en classe de français, il racontait les livres à ses élèves. Je fais souvent ça, moi aussi, quand je le peux. Dans les livres, il n’y a pas que des signes étranges sur les pages. C’est rempli d’histoires passionnantes. C’est ça qu’il faut montrer aux enfants. Les parents peuvent, par exemple, parler à leurs enfants des livres qu’ils ont aimés, eux mêmes, à leur âge. Ils peuvent leur raconter les héros, les situations. Leur donner envie, quoi... Eveiller leur curiosité. Susciter leur plaisir. Et ne pas leur présenter les livres comme une corvée scolaire. Surtout pas. Il en est de la lecture comme du reste. C’est par le plaisir partagé que l’envie d’apprendre arrive. Et ça, c’est le temps des vacances.

Pour réagir, apporter votre témoignage, rendez-vous sur notre FORUM.



publicité