publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pour ou contre les devoirs de vacances ? : Les autres moyens d'apprendre

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. juillet 2014)

Une bonne balade avec votre enfant dans la nature, lui vaudra tous les cours de sciences. La visite amusante d’un château médiéval lui en apprendra aussi sur l’Histoire. S'il n'aime pas lire, racontez-lui un livre ! Venant de vous, chaque mot aura de la valeur.

Et pour l’inciter à écrire, ailleurs que sur un cahier scolaire, proposez-lui de tenir un journal de vacances. Il pourra y coller des photos, des images, des petits souvenirs, des plantes séchées. Il sera fier de vous le montrer. Et même s’il y a quelques fautes d’orthographe, ce sera sa production à lui. À vous de l’aider à le rendre plus beau, par l’encouragement et des félicitations.

Vous pourrez lui apprendre aussi, mais à votre manière à vous : dans l’amour et l’harmonie. Ce sera un lien de plus entre votre enfant et vous.

Le jeu pour apprendre

Le temps des vacances, c’est aussi le temps de la famille. Au moins pendant une partie des congés. Un temps pendant lequel, sans note et sans fausse-note, il peut reprendre confiance en lui, s’il souffre de difficultés à l’école.
C’est le temps aussi, où, sans chercher à jouer aux maîtres, les parents peuvent ouvrir de nouveaux champs d’intérêt, différents de ceux de l’école : découverte de la nature, lecture, jeux. Car les vacances, c’est le temps du jeu.
Alors, oublions la phrase si souvent entendue : tu ferais mieux de lire ! Présenter un livre comme une corvée ou une tâche en rapport avec l’école, est encore le meilleur moyen de dégoûter un enfant de la lecture !

Le jeu est indispensable au développement
. Il est un temps d’apprentissage à part entière. C’est un moment de parenthèse où l’enfant va pouvoir se représenter le monde des adultes. Il va jouer au papa et à la maman, au docteur ou à l’épicier. Pendant le temps du jeu, il fera semblant d’être l’un ou l’autre. Il va jouer un rôle : « on dirait que... ». Il va gagner ou perdre, mais il aura toujours le droit de recommencer. Et c’est dans cette possibilité de répétition qu’il y a apprentissage.

Le juste milieu

Alors, concrètement, comment concilier devoirs et vacances ? Deux mois et demi de vacances, c’est long. Et tant mieux, car huit heures d’école par jour, c’est long aussi.

Si vous tenez à passer par les devoirs pendant les vacances, si vous considérez que votre enfant a besoin d'un soutien scolaire et de devoirs de vacances, alors pas plus d'une heure par jour. C’est le conseil des spécialistes.

Si vous ne voulez pas le « couper » d’un rythme proche de celui de l’école, demandez-lui de travailler à heures fixes : le matin, par exemple. Cela lui laissera tout le reste de la journée pour ses activités de vacances.

Essayez, même s’il s’agit d’un cahier de vacances, d’aborder les choses différemment. Sans jouer à la maîtresse. Soyez la maman ou le papa qui aide, et pas l’enseignant qui apprend.



publicité