publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Pour ou contre les cahiers de vacances ?

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (01. juillet 2014)

© Jupiterimages/iStockphoto

Les vacances ! L’occasion de pouvoir enfin se reposer, de profiter du soleil et de ne rien faire... enfin, pas pour tout le monde. Chaque été, les traditionnels devoirs (ou cahiers) de vacances viennent parfois se glisser dans la valise de nos enfants.

Faire accepter à l’enfant de travailler en période de repos n’est pas tâche facile.

Certes, les vacances sont une période de repos, mais elles peuvent aussi servir à rattraper le retard ou résoudre certaines difficultés que l’enfant peut ressentir à l’école. Etudier dans un autre environnement que celui du scolaire peut aider à faire déculpabiliser l’enfant, c’est pour cela que le parent ne doit pas jouer le rôle du maître ou de la maîtresse, car cela peut bloquer l’enfant.

Certains ne sont pas en faveur des cahiers de vacances. Pour eux les vacances peuvent tout aussi bien être éducative sans imposer des devoirs. Une balade dans la nature, les visites de monuments historiques, la visite d’un musée... pourront enrichir l’enfant, sans le contraindre comme le ferait l’imposition d’un cahier de vacances.

Est-ce vraiment une bonne idée ? Comment faire accepter à l’enfant d’étudier ? A-t-on raison, ou tort, d’associer devoirs et vacances ? Corvée, pression, maintien des acquis, plaisir d’apprendre... les avis sont partagés. Alors que faut-il en penser ?

Auteurs : Sylvie Charbonnier et Lisa Nadji.
Expert consultant : Docteur Youssef Mourtada, pédopsychiatre.
Dernière mise à jour : juillet 2014.



publicité