publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Familles recomposées : elles témoignent : Des problèmes pour trouver sa place

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. octobre 2014)

Céline, 42 ans, maman de 4 garçons, et belle-maman de deux filles.

Eprouvez-vous des problèmes au sein de votre famille recomposée ?
Je mentirais en disant que c’est simple. Rien n’est facile, d’autant que Stéphane et moi, nous nous sommes connus relativement tard, et n’avons envisagé à aucun moment d’avoir un enfant à deux. Dès le début, personne n’a voulu faire d’efforts, dans aucun sens et nous avons plus ou moins basé nos vies sur des fondations que je ne trouve pas forcément saines, mais elles correspondent bien au caractère de nos enfants respectifs. Alors, oui, nous avons connu des problèmes, et encore maintenant.

Pas d'enfant ensemble, pourquoi ce choix ?

Non... et heureusement que nous sommes sur la même longueur d’ondes là-dessus. Les relations sont assez tendues comme ça entre les enfants de l’un et de l’autre sans envisager en plus de leur infliger un bébé qui ne trouverait de toute façon pas sa place dans cette famille de « dingues ».

De plus, avant même d’évoquer une quelconque mise en commun de nos demeures, les enfants ont été très clairs : j’espère que vous n’allez pas jouer aux jeunes couples en ayant un enfant. Mes fils m’ont dit de ne pas compter sur eux pour prendre soin d’un éventuel nouveau-né, et mes belles-filles ont dit à mon compagnon que j’étais trop vieille pour avoir un bébé. Charmant... De toute façon, nous n’étions pas du tout branchés là-dessus, mais les ados nous ont rappelés à l’ordre « au cas où ».

Que trouvez-vous le plus difficile à vivre ?

La vie avec les filles d’une autre. D’abord, je suis sans cesse rappelée à l’ordre : je ne suis pas leur mère. Ça, je le sais bien entendu et je n’ai pas besoin, à mon stade de maturité, qu’on me le rappelle sans cesse. Et surtout de cette façon. La porte de leur chambre est souvent verrouillée. Les filles ne mangent quasi jamais en même temps que nous pour d’obscures raisons de régime et de rendez-vous avec les « copains ».
Il est vrai que j’avais espéré trouver des filles en elles, mais elles m’ont très vite remise à ma place. Je ne voulais pas remplacer leur mère, mais être une personne différente, vers laquelle elles se seraient tournées. C’est vrai aussi que mon statut est hybride et qu’elles ne sont pas obligées de m’accepter. Cela étant dit, j’ai un léger pincement au cœur, c’est de l’envie, car l’inverse est plutôt agréable à vivre pour mon conjoint. Il passe beaucoup de temps avec mes fils. Il n’y a pas de tension entre eux, comme c’est le cas entre ses filles et moi.

Pour finir, mon conjoint et moi n’avons pas du tout les mêmes bases éducatives. Je suis plus à cheval sur les principes élémentaires, et lui est plutôt « cool ». C’est moi qui créée des problèmes là où il n’y en a peut-être pas...

>> Vous voulez réagir, apporter votre témoignage, rendez-vous sur notre FORUM.



publicité