publicité

publicité

publicité

publicité

publicité

Familles recomposées : elles témoignent : Les conseils de la psy

Publié par : Dr. Nicolas Evrard (11. octobre 2014)

Entretien avec Catherine Audibert*, psychologue et psychanalyste. Voici ses conseils...

Est-ce une utopie de penser qu'une famille recomposée peut être heureuse ?
Non, c'est loin d'être une utopie, sinon plus personne ne s’y risquerait, renonçant du même coup à la personne aimée. Mais il faut savoir que tout ne se fait pas en un jour, et que l’amour ne suffit pas dans cette histoire. Il faudra du temps à chacun pour trouver sa place et ses nouveaux repères.

Existe-t-il un cas de figure idéal de la famille recomposée ?
Il n’y a pas de cas de figure idéal pour la recomposition, car la réussite de l’entreprise dépendra surtout de la capacité des adultes à surmonter les obstacles, et à composer une nouvelle histoire malgré la complexité des ingrédients. Certes, on dit qu’il est plus facile pour un beau-parent d’avoir affaire à des petits enfants plutôt qu’à des ados, ou à un enfant de l’autre sexe plutôt que du même sexe que le beau-parent, par exemple. Mais je dirais que ce qui compte est que l’autre parent, celui qui habite ailleurs, accepte la nouvelle situation de son ex-conjoint, et ne favorise pas un conflit de loyauté chez les enfants en affichant trop sa rancune, sa haine ou sa douleur.

Est-ce qu'il y a des recettes toutes prêtes : laisser l'autorité du conjoint s'exprimer, faire un bébé commun ?
Il n’y a aucune recette toute prête du fait que les recompositions familiales sont variées, et que ce qui s’y joue est dépendant de l’histoire de chacun, ses attentes, ses blessures, son « caractère ». Ce qui va marcher dans une famille, ne va pas être possible chez une autre, et lorsque l’on croit qu’il n’y a qu’une façon de faire qui soit la bonne, on se retrouve en échec et l’on souffre doublement. Il vaut mieux que le couple trouve ses propres repères pour que la famille fonctionne.

Quels conseils pourriez-vous donner à une famille qui s'apprête à devenir famille recomposée ?
De ne pas oublier que cette nouvelle famille doit se refonder autour du couple. Finalement, ce qui apparaît le plus rassurant pour les enfants, c’est de retrouver, après les bouleversements de la séparation des parents, une structure familiale (d’un côté et de l’autre) où chacun a sa place dans l’ordre générationnel. Une famille recomposée ne doit pas être divisée verticalement (l’homme et ses enfants d’un côté, la femme et ses enfants de l’autre). Le couple a plus de chance de réussir en étant soudé et complice sur l’éducation des enfants qu’ils soient issus de leur lit ou non, car les enfants ont besoin de s’appuyer sur les adultes pour grandir.

* Auteur de " Œdipe et Narcisse en famille recomposée ", Editions Payot.

A lire aussi :
>
Séparation des parents, que dire aux enfants ?
> Je passe assez de temps avec mes enfants ?
> Etre grand-parent, c'est tout un art !
> Se reconstruire après une séparation

Familles recomposées : les conseils de la psychologue et psychanalyste Catherine Audibert

Familles recomposées : les conseils de la psychologue et psychanalyste Catherine Audibert



publicité